Plainte du Conseil israélien du consommateur contre 4 compagnies aériennes
Rechercher

Plainte du Conseil israélien du consommateur contre 4 compagnies aériennes

Les compagnies mises en cause sont United Airlines, Ukraine Airlines, Aegean Airlines et l'Espagnol Vueling

Des avions de United Airlines sont stationnés au Terminal C de l'aéroport international Newark, le 18 juillet 2018, à Newark, N.J. (AP /Julio Cortez)
Des avions de United Airlines sont stationnés au Terminal C de l'aéroport international Newark, le 18 juillet 2018, à Newark, N.J. (AP /Julio Cortez)

Lundi, le Conseil israélien du consommateur a déposé une plainte collective devant le tribunal de Tel Aviv contre quatre compagnies aériennes internationales. Elles refusent de rembourser les billets de vols qu’elles ont annulé à cause de l’épidémie de coronavirus.

Les compagnies mises en cause sont United Airlines, Ukraine Airlines, Aegean Airlines et l’Espagnol Vueling. Elles proposent seulement aux clients des avoirs ou des billets pour des nouvelles dates.

Plusieurs autres compagnies aériennes, dont Air France, Iberia d’Espagne, TAP du Portugal et KLM des Pays-Bas, ont modifié leur politique et accepté de rembourser des centaines de milliers de clients israéliens après avoir été contactées par l’organisation israélienne de protection des consommateurs.

La plainte collective accuse les quatre compagnies d’avoir refusé de restituer l’argent ou de ne pas avoir informé les clients que c’était une possibilité, ce qui est en infraction avec la loi israélienne.

Ofer Marom, le directeur général du conseil du consommateur, a déclaré que les compagnies aériennes se comportaient de manière irrespectueuse. « La loi impose qu’après l’annulation d’un vol par la compagnie aérienne, le client a le droit de se faire rembourser ou d’avoir un autre billet, en fonction de son choix. Les compagnies aériennes sont obligées d’informer les voyageurs sur la possibilité de se faire rembourser leur argent ».

La plainte a été déposée par les avocats Baruch Adler d’Adler Shachar Adler, et Roni Avissar-Sade de Shapira Bar-Or Matzkin et cie.

Encore en proie avec la coronavirus, Israël ne devrait pas autoriser ses vols internationaux jusqu’en septembre.

Samedi, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a temporairement suspendu tous les vols entrant dans le pays. Ils pourront reprendre quand des mesures légales seront prises pour permettre au Commandement du Front intérieur d’orienter tous les passagers à l’arrivée vers des hôtels de mise en quarantaine pendant 14 jours.

La décision a été prise après qu’environ 70 passagers d’un vol de United Airlines en provenance de New York sont arrivés à l’aéroport Ben Gurion samedi matin. Ils ont pu rentrer chez eux en taxi sans que l’on ne mesure leur température ou qu’ils remplissent des documents précisant où ils seront en quarantaine pendant les 14 jours nécessaires.

Les passagers arrivés en Israël lundi ont été transportés vers des hôtels de quarantaine.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...