Plus de 100 nouveaux cas de COVID par jour ; un retour des masques envisagé
Rechercher

Plus de 100 nouveaux cas de COVID par jour ; un retour des masques envisagé

Des mesures potentielles vont être présentées au gouvernement pour endiguer le variant Delta qui se propage en Israël ; pour Chezy Levy, il n'y a pas encore de quatrième vague

Des personnes font leurs courses au supermarché Yochananof à Tel Aviv le 14 juin 2021, après que le ministère de la Santé a annoncé la fin de l'obligation de porter un masque dans les lieux publics fermés (COVID-19). (Avshalom Sassoni/Flash90)
קונים

סופר
קורונה
יוחננוף
Des personnes font leurs courses au supermarché Yochananof à Tel Aviv le 14 juin 2021, après que le ministère de la Santé a annoncé la fin de l'obligation de porter un masque dans les lieux publics fermés (COVID-19). (Avshalom Sassoni/Flash90) קונים סופר קורונה יוחננוף

Alors que le variant Delta du coronavirus gagne du terrain en Israël, le coordinateur national de la lutte contre le virus, Nachman Ash, a déclaré mercredi que les responsables de la santé présenteraient au gouvernement des suggestions de mesures destinées à enrayer la pandémie. Parmi ces suggestions, un retour imminent de l’obligation de port du masque en intérieur serait envisagé.

M. Ash s’est exprimé alors que le ministère de la Santé a annoncé que 110 nouveaux cas de coronavirus avaient été identifiés en Israël la veille, portant le nombre de cas actifs à 554. Parmi les nouveaux cas recensés mardi figurent 64 enfants et adolescents, ainsi que 14 personnes arrivées dans le pays depuis l’étranger, selon la station de radio Kan.

« Nous déterminerons quand réintroduire l’obligation de porter le masque dans les espaces fermés », a déclaré M. Ash à la radio 103FM. « Cela pourrait être demain ou après-demain. »

Le Premier ministre Naftali Bennett doit rencontrer des hauts fonctionnaires mercredi pour déterminer les prochaines étapes.

Le responsable israélien de la lutte contre le coronavirus, le professeur Nachman Ash, dans un centre de vaccination à Herzliya, le 20 décembre 2020. (Crédit : Flash90)

La responsable de la santé publique au sein du ministère de la Santé, Sharon Alroy-Preis, a déclaré à la Radio militaire que le ministère se « prépare à tous les scénarios ».

Elle a annoncé que, parmi les mesures potentielles que le ministère recommanderait, il y aurait de nouvelles restrictions sur les rassemblements.

« Si nous constatons que la tendance actuelle de plus de 100 diagnostics par jour n’est pas ponctuelle, mais se répète plusieurs jours de suite, nous réintroduirons certainement l’obligation du port du masque dans les espaces fermés », a-t-elle ajouté.

Dr. Sharon Alroy-Preis lors d’un point presse en janvier 2021. (Capture d’écran vidéo)

Dans le même temps, Kan News a rapporté que la ville de Binyamina, identifiée comme un point focal de la récente résurgence du virus, a été classée mercredi comme ville « orange », ce qui correspond à un taux d’infection modéré, tandis que la ville centrale de Modiin est passée de la catégorie « verte » à la catégorie « jaune », plus sérieuse, selon le code de couleurs mis en place par le ministère de la Santé.

Cependant, le directeur général du ministère de la santé, Chezy Levy, a déclaré à la Treizième chaîne que, si la nouvelle augmentation du nombre de cas était certainement inquiétante et exigeait une action, il ne la considérait pas encore comme une quatrième vague du virus.

« Je ne serais pas enclin à parler d’une nouvelle vague », a-t-il déclaré.

Chezy Levy a précisé que la plupart des nouveaux cas « sont liés à des chaînes [d’infection] claires, dont certaines ont commencé avec des rapatriés de l’étranger qui n’ont pas respecté la quarantaine ».

Le directeur-général du ministère de la Santé Chezy Levy lors d’une conférence de presse à Jérusalem, le 21 juin 2020. (Crédit : Flash90)

La Dr. Sharon Alroy-Preis a également déclaré que le variant Delta, hautement contagieux, « est entré en Israël parce que les gens n’ont pas respecté les instructions de quarantaine ». Nachman Ash a également reconnu que les problèmes de dépistage à l’aéroport Ben Gurion et les personnes ne respectant pas la quarantaine étaient parmi les raisons de cette nouvelle résurgence.

Lundi, 125 patients ont été diagnostiqués positifs dans le pays, un chiffre plus de deux fois supérieur au nombre de cas détectés la veille, et le nombre de cas quotidiens le plus élevé depuis le 20 avril. Dimanche, 49 cas avaient été détectés.

Le ministre de la Santé, Nitzan Horowitz, a déclaré qu’il était prévu de renforcer les contrôles pour les personnes tenues de se mettre en quarantaine.

« Cette faille sera comblée », a déclaré M. Horowitz au sujet de l’aéroport Ben Gurion, où de nombreux voyageurs ont été autorisés à entrer sans passer le test requis, en raison des longues files d’attente.

Le ministre de la Santé Nitzan Horowitz au centre médico-psychologique Abarbanel de Bat Yam, le 22 juin 2021. (Crédit : Avshalom Sassoni/FLASH90)

Ash a déclaré à Kan que des amendes d’environ 5 000 shekels devraient être introduites pour ceux qui voyagent dans les six pays interdits où le nombre de cas du virus est conséquent. Les six pays qui figurent actuellement sur la liste noire du ministère de la Santé sont la Russie, l’Inde, le Mexique, le Brésil, l’Argentine et l’Afrique du Sud.

Ces commentaires interviennent après que M. Bennett a exhorté mardi les Israéliens à éviter les voyages internationaux non essentiels.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...