Pour la deuxième fois cette semaine, Abbas coupe les fonds d’un parti rival
Rechercher

Pour la deuxième fois cette semaine, Abbas coupe les fonds d’un parti rival

Le président de l’AP cesse les financements du FDLP, quelques jours après une décision similaire contre le FPLP, dans une tentative de garder le pouvoir

Dov Lieber est le correspondant aux Affaires arabes du Times of Israël

Les partisans du Front démocratique pour la libération de la Palestine (FDLP) chantent des slogans durant une manifestation contre les négociations israélo-palestiniennes, dans la ville de Cisjordanie de Ramallah, le 19 mars 2014. (Crédit photo : Issam Rimawi/Flash 90)
Les partisans du Front démocratique pour la libération de la Palestine (FDLP) chantent des slogans durant une manifestation contre les négociations israélo-palestiniennes, dans la ville de Cisjordanie de Ramallah, le 19 mars 2014. (Crédit photo : Issam Rimawi/Flash 90)

Le Front démocratique pour la libération de la Palestine (FDLP) a confirmé jeudi que le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, avait gelé les allocations du groupe.

Dans une déclaration officielle sur son site, le FDLP a déclaré que ses allocations mensuelles du Fonds national palestinien avaient été suspendues par Abbas.

Le groupe, troisième formation de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), est d’influence marxiste-léniniste. C’est une organisation militaire laïque qui s’est séparée du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP) en 1969.

Le FDLP a appelé le président de l’AP à revenir sur cette « mauvaise décision », déclarant que le Fonds national palestinien n’est entre les mains de personne, mais que les allocations devraient être décidées par le Conseil national palestinien tout entier.

Plus tôt cette semaine, Abbas avait gelé les fonds du FPLP, un groupe marxiste également, et la deuxième organisation de l’OLP.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...