Rechercher

Pour la police, Moshe Klinerman, disparu depuis 103 jours, serait toujours vivant

Le chef de la police affirme que les recherches ne se limitent pas au Mont Meron, où il a été vu pour la dernière fois ; la police part de l'hypothèse que l'adolescent est en vie

Avraham Moshe Klinerman sur la tombe d’un rabbin à Safed. (Crédit : Autorisation)
Avraham Moshe Klinerman sur la tombe d’un rabbin à Safed. (Crédit : Autorisation)

Plus de 100 jours après la disparition de Moshe Klinerman, le chef de la police israélienne, Kobi Shabtai, a déclaré mercredi que la police part de l’hypothèse que l’adolescent est toujours en vie et qu’elle n’abandonnera pas tant qu’il ne sera pas retrouvé.

Moshe Klinerman, 16 ans, avait été vu pour la dernière fois le 25 mars lorsqu’il quittait son domicile dans l’implantation de Modiin Illit avec quelques amis pour se rendre dans la région du Mont Meron.

S’exprimant après une évaluation de la situation à Maale Adumim mercredi après-midi, Shabtai a déclaré que, bien que l’adolescent ait été vu pour la dernière fois au Mont Meron, les autorités n’excluent aucun endroit des recherches.

« Nous n’abandonnerons pas tant que nous ne comprendrons pas ce qui est arrivé à Moshe et où il se trouve », a déclaré Shabtai. « La police israélienne, comme dans tout cas de personne disparue et qui est certainement en danger, met tout en oeuvre pour le localiser. »

Le chef de la police a été rejoint par Uzi Levi, chef de la division de la police en Cisjordanie, Yigal Ben Shalom, le chef de la branche d’enquête de la police, et d’autres responsables au poste de police de Maale Adumim pour l’évaluation de l’enquête.

La déclaration de la police sur le briefing a indiqué que les enquêteurs travaillaient « 24 heures sur 24 » pour retrouver Klinerman, mais les détails de l’affaire restent secrets.

Le commissaire de la police israélienne Kobi Shabtai, à droite, et Uzi Levi, chef de la division de la police en Cisjordanie, à gauche, se rencontrent à Maale Adumim pour une évaluation de la situation dans le cadre de l’enquête sur l’étudiant de yeshiva disparu Moshe Klinerman, le 6 juillet 2022. (Crédit: Police israélienne)

Les parents de Moshe Klinerman disent depuis longtemps qu’ils ont la conviction que leur fils a été enlevé.

La semaine dernière, le tribunal de première instance de Jérusalem a émis lundi une ordonnance interdisant la publication de tout détail concernant l’enquête de police en cours, ainsi que l’identité du suspect.

Au sujet de la disparition de son fils, Giti Klinerman a déclaré mercredi à la radio Kan qu’elle était « sûre qu’à la fin tout ira bien et que Moishy nous reviendra sain et entier ».

La police a relâché un suspect en garde à vue lundi après avoir annoncé son arrestation six jours plus tôt, entraînant la déception des parents de l’adolescent – à qui les policiers avaient déclaré, jeudi, que les enquêteurs s’attendaient à des avancées dans l’enquête dans les jours qui suivraient.

En réponse à la libération du suspect, une déclaration publiée par les parents de Klinerman dit : « Nous espérons et nous demandons à la police de continuer à faire son travail afin de nous ramener notre fils, et nous lui demandons d’utiliser toutes les capacités mises à sa disposition dans cet objectif. »

« Cela fait maintenant cent jours que Moshe a quitté la maison et il n’y a malheureusement aucune piste significative. Nous remercions les Israéliens et les médias qui nous soutiennent dans cette période difficile, et nous demandons aux Israéliens de continuer à prier avec nous pour le retour de notre fils bien-aimé ».

Les forces de sécurité israéliennes et des volontaires recherchent Moshe Klinerman, un adolescent de 16 ans disparu depuis trois mois dans la région de Meron, près de Safed, le 22 juin 2022. (Crédit : David Cohen/Flash90)

Klinerman et ses amis sont arrivés à la tombe du rabbin Shimon bar Yochai sur le Mont Meron, où Klinerman aurait demandé à s’isoler, disant à ses amis de continuer leur voyage sans lui. Il n’a pas été revu depuis.

Après trois mois de recherches dans l’impasse, la police israélienne a déclaré il y a deux semaines qu’elle allait mettre en place un groupe de travail spécial qui se chargerait de cette enquête.

Dans le même temps, la police a continué à quadriller la zone où Klinerman a disparu et elle a déployé des outils de renseignement et de surveillance pour tenter de le localiser.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...