Rechercher

Pourim : des juifs américains mettent en garde contre le « blackface »

Six organisations de New York et du New Jersey ont sommé la communauté d'arrêter la traditionnelle « pendaison d'Haman » et les déguisements à caractère racial lors de Pourim

Luke Tress est le vidéojournaliste et spécialiste des technologies du Times of Israël

Les Juifs ultra-orthodoxes célèbrent Pourim à Jérusalem, le 28 février 2021. (Crédit :Yonatan Sindel/Flash90)
Les Juifs ultra-orthodoxes célèbrent Pourim à Jérusalem, le 28 février 2021. (Crédit :Yonatan Sindel/Flash90)

NEW YORK – Six groupes juifs de New York et du New Jersey ont mis en garde jeudi contre les déguisements à caractère racial lors de la célébration de Pourim.

La déclaration visait à éviter tout incident offensant ou douloureux pendant les festivités de la semaine prochaine, au cours desquelles les enfants vont se déguiser. Le contexte racial entourant certaines coutumes de Pourim pourraient potentiellement être mal interprétées.

Les costumes jugés insensibles envers les différentes communautés – d’un point de vue racial –  ont provoqué à plusieurs reprises des controverses majeures aux États-Unis ces dernières années, coïncidant avec des violences policières généralisées contre les minorités et d’autres incidents racistes.

Certaines communautés juives de New York, par exemple à Brooklyn Borough Park et Williamsburg, vivent aux côtés de communautés minoritaires, généralement en harmonie, mais parfois des tensions raciales font surface entre les groupes.

Une déclaration conjointe en anglais et en yiddish de six organisations juives de New York et du New Jersey a demandé aux membres de la communauté de ne pas s’habiller en « blackface », un déguisement censé représenter des personnes de couleur noire. Dans cette déclaration, il est également question d’attirer l’attention les conséquences que cela peut avoir sur la communauté noire.

La déclaration demande également de s’abstenir de la traditionnelle « pendaison d’Haman », le méchant de la fête, qui a tenté d’exterminer les Juifs dans l’ancien empire perse.

« Pendant de nombreuses années, le KKK et d’autres groupes racistes, qui ont assassiné et lynché des minorités, ont utilisé un nœud coulant ou une poupée suspendue pour menacer et intimider », est-il écrit dans la déclaration.

« Nos membres de la communauté et nos voisins ne connaissent souvent pas l’histoire d’Haman et c’est extrêmement douloureux et insensible à leurs yeux », est-il écrit.

Enfin, la déclaration met en garde de façon générale contre les costumes qui « stéréotypent tout groupe communautaire ».

« Gardez à l’esprit que notre communauté serait également offensée si nous devions être stéréotypés si quelqu’un utilisait des tropes antisémites comme costumes d’Halloween », est-il écrit.

Les organisations ont demandé aux parents d’expliquer la gravité potentielle de coutumes dits « raciaux » et les dommages qu’ils pourraient causer.

« Célébrons un Pourim joyeux, sans infliger de douleur à notre communauté et à nos voisins », est-il écrit.

La déclaration a été signée par le groupe Agudath Israel of America Orthodox, l’Anti-Defamation League, les organisations juives unies de Williamsburg et Brooklyn Nord, l’organisation à but non lucratif The Vaad, le Borough Park JCC et le Conseil juif d’Oizrim.

L’année dernière, des enfants juifs religieux du New Jersey se sont vêtus de costumes jugés racistes pendant Pourim, entraînant une plainte d’une section locale de la NAACP, une organisation américaine de défense des droits civiques.

Des enfants de Lakewood ont été vus le visage grimé en noir, munis de perruques afro et de sweatshirts Black Lives Matter, pendant les célébrations, apparemment sans comprendre les connotations racistes.

Le Lakewood Vaad, une association rabbinique, a publié une déclaration, condamnant ces déguisements et expliquant le contexte religieux et culturel changeant des célébrations.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...