Prince Charles : Le rabbin Jonathan Sacks « a su concilier sacré et profane »
Rechercher

Prince Charles : Le rabbin Jonathan Sacks « a su concilier sacré et profane »

Charles décrit Sacks comme "un leader dont la sagesse, l'érudition et l'humanité étaient sans égales"; Netanyahu cite sa "vision sur l'héritage du peuple juif et l'antisémitisme"

Le Grand Rabbin Lord Jonathan Sacks escorte le Prince Charles (à droite) lors de son dîner d'adieu. (Crédit photo : John Rifkin/Autorisation)
Le Grand Rabbin Lord Jonathan Sacks escorte le Prince Charles (à droite) lors de son dîner d'adieu. (Crédit photo : John Rifkin/Autorisation)

Dimanche, le prince Charles de Grande-Bretagne a déploré le décès du rabbin Lord Jonathan Sacks, l’ancien grand rabbin du Royaume-Uni, en citant son héritage en tant que leader.

Sacks, dont les nombreux écrits et les fréquentes apparitions dans les médias ont fait le tour du monde parmi les Juifs et les non-Juifs, est mort samedi matin à 72 ans. Il luttait contre un cancer, qu’il avait annoncé en octobre.

Dans une déclaration officielle, Charles a décrit Sacks comme « un leader dont la sagesse, l’érudition et l’humanité étaient sans égal ».

« C’est avec la plus profonde tristesse personnelle que j’ai appris la mort du rabbin Lord Sacks », peut-on lire dans la déclaration. « Avec sa disparition, la communauté juive, notre nation et le monde entier ont perdu un leader dont la sagesse, l’érudition et l’humanité étaient sans égal. »

« Son immense savoir s’étendait du sacré au profane, et sa voix prophétique s’adressait à nos plus grands défis avec une perspicacité infaillible et une compassion sans limite. Ses sages conseils ont été recherchés et appréciés par des personnes de toutes les confessions et de toutes les autres, et il nous manquera plus que les mots ne peuvent le dire », a déclaré Charles.

A LIRE : Décès de Lord Jonathan Sacks, l’ancien Grand Rabbin de Grande-Bretagne

La déclaration a ensuite salué les contributions de M. Sacks.

« Bien que la mort du rabbin Lord Sacks soit une cause de la plus grande tristesse possible, nous lui rendons grâce pour la contribution incommensurable que – dans la tradition des enseignants les plus vénérés du peuple juif – il a apportée à toutes nos vies », est-il ajouté.

« J’adresse mes plus sincères condoléances à sa famille », a déclaré Charles.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a également déploré la disparition de Sacks, déclarant que ses idées perdureraient pendant des générations.

« Ses idées sur l’héritage du peuple juif et sur l’antisémitisme continueront à vivre, pour notre génération et les générations futures. Que sa mémoire soit une bénédiction », a-t-il déclaré sur Twitter.

Le président Reuven Rivlin a décrit Sacks comme « un homme de mots… et de créativité, un homme de vérité, dont la générosité et la compassion ont permis de construire des ponts entre les gens ».

A LIRE / Israël, politique et changement de paradigme: Le rabbin Jonathan Sacks se confie

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...