Prolongation de la détention administrative pour le suspect des alertes à la bombe aux États-Unis
Rechercher

Prolongation de la détention administrative pour le suspect des alertes à la bombe aux États-Unis

Son père, soupçonné de couvrir les agissements du fils, vient d'être assigné à résidence

Un jeune israélien traduit en justice devant la Cour des Magistrats à Rishon Lezion. Il est suspecté d'avoir lancé des alertes à la bombe contre des centres communautaires juifs au États-Unis, le 30 mars 2017. (Crédit : Flash90)
Un jeune israélien traduit en justice devant la Cour des Magistrats à Rishon Lezion. Il est suspecté d'avoir lancé des alertes à la bombe contre des centres communautaires juifs au États-Unis, le 30 mars 2017. (Crédit : Flash90)

La Cour des Magistrats de Rishon Lezion a ordonné que le jeune israélo-américain suspecté d’avoir téléphoné à des dizaines de centres communautaires juifs pour des fausses alertes à la bombe restera derrière les barreaux 7 jours supplémentaires.

Le jeune homme de 18 ans, originaire d’Ashkelon, est accusé d’extorsion, de menaces, de diffusion de fausses informations et d’avoir semé la peur et la panique.

Le père du suspect, qui a été placé en détention par la police, qui le soupçonnait d’avoir fermé les yeux sur les agissements de son fils, a été relâché sur ordre de la cour et assigné à résidence.

Le suspect n’a pas été identifié et les détails le concernant ou concernant ses agissements restent flous.

Sa défense a déclaré à la Cour que le jeune homme de 18 ans présente une tumeur au cerveau non maligne qui provoque des troubles du comportement.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...