Réouverture officielle des plages et des synagogues en Israël
Rechercher

Réouverture officielle des plages et des synagogues en Israël

Les espaces clos pourront accueillir un maximum de 50 personnes ; les lieux de culte doivent également nommer un responsable chargé de faire respecter ces règles

Un homme juif porte un masque sur le visage pour éviter la propagation du coronavirus alors qu'il lit un rouleau de Torah au mur Occidental, dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 10 avril 2020 (Crédit : AP Photo/Sebastian Scheiner)
Un homme juif porte un masque sur le visage pour éviter la propagation du coronavirus alors qu'il lit un rouleau de Torah au mur Occidental, dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 10 avril 2020 (Crédit : AP Photo/Sebastian Scheiner)

Les synagogues et les plages ont rouvert ce mercredi matin, après près de deux mois de fermeture dans le cadre des restrictions instaurées pour endiguer la propagation du coronavirus.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a décidé d’autoriser les synagogues et autres lieux de culte à rouvrir, et ce dès aujourd’hui, sous couvert de certaines restrictions sanitaires, à l’issue d’une réunion entre le ministre de la Santé Yuli Edelstein, le ministre de l’Intérieur Aryeh Deri et le conseiller à la sécurité nationale Meir Ben Shabbat.

Les espaces clos pourront accueillir un maximum de 50 personnes. Les fidèles devront porter des masques et observer une distance de 2 mètres entre eux. Les lieux de culte doivent également nommer un responsable chargé de faire respecter ces règles.

Des photos sur les réseaux sociaux et dans les médias israéliens montrent des fidèles assister aux prières du matin.

« Ça nous avait manqué ! Bienvenue à la synagogue, hallelujah ! », a tweeté l’ancien député du Likud Yehuda Glick, depuis l’office auquel il assistait.

Les plages ont également officiellement rouvert, bien que les Israéliens ne se soient pas vraiment privés de cette sortie en pleine canicule. En vertu des nouvelles régulations, les plages devront se conformer à des normes d’hygiènes dans le cadre de la certification « badge violet », notamment en désinfectant régulièrement les infrastructures publiques, comme les toilettes.

Mardi, le grand-rabbin David Lau avait exhorté Netanyahu à ordonner la réouverture immédiate des synagogues.

Des chercheurs ont montré que lors des prémisses de l’épidémie de coronavirus en Israël, 25 % des contaminations émanaient des synagogues. Les lieux de culte ont été fermés fin mars.

Mais à mesure que le nombre de nouveaux cas tombait en dessous de la trentaine par jour, et que les plages, restaurants et cafés avaient reçu l’autorisation d’rouvrir, que les salles de réceptions avaient reçu le feu vert pour rouvrir mi-juin, le gouvernement ne s’était pas encore exprimé sur la réouverture des synagogues.

Le grand rabbin ashkénaze d’Israël David Lau au mur Occidental, dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 21 juillet 2019. (Noam Revkin Fenton/Flash90)

« Le retour à la normale dans les centres commerciaux, les restaurants etc… et le manque de réponses sur les synagogues, est consternant », avait écrit Lau dans un courrier adressé à Netanyahu.

« Prier en communauté est un aspect important de la vie juive », a-t-il écrit. « Durant la fermeture, j’ai émis une opinion halakhique laxiste sur la façon d’organiser des offices publics dans ces conditions. Le public a fait preuve de responsabilité et a agi conformément aux directives. »

« Des réactions que je reçois, je les comprends et je comprends à quel point cela les touche », a-t-il continué, ajoutant que les fidèles ne sont pas entendus parce qu’aucun syndicat ne les représente.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...