Report du projet de loi sur “Jérusalem unifiée”
Rechercher

Report du projet de loi sur “Jérusalem unifiée”

Le projet de Naftali Bennett veut amender la Loi fondamentale sur Jérusalem pour que toute partition de la capitale ne puisse se faire qu'avec une majorité qualifiée des deux tiers de la Knesset

Naftali Bennett, président du parti HaBayit HaYehudi, demande l'annexion de parties de la Cisjordanie après le vote de la résolution 2334 du Conseil de sécurité des Nations unies devant le mur Occidental de la Vieille Ville de Jérusalem, le 25 décembre 2016. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)
Naftali Bennett, président du parti HaBayit HaYehudi, demande l'annexion de parties de la Cisjordanie après le vote de la résolution 2334 du Conseil de sécurité des Nations unies devant le mur Occidental de la Vieille Ville de Jérusalem, le 25 décembre 2016. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

Les présidents des partis de la coalition ont décidé dimanche à l’unanimité de repousser les discussions sur un projet de loi qui exigerait une majorité qualifiée des deux tiers des députés de la Knesset pour toute décision portant sur la partition de Jérusalem dans le cadre d’un accord de paix avec les Palestiniens.

Le projet de loi, déposé par Naftali Bennett, président de HaBayit HaYehudi, amende la Loi fondamentale sur Jérusalem pour que tout futur vote de partition de la ville nécessite l’approbation de 80 des 120 députés, et non une majorité simple.

Le projet de loi devait être étudié la semaine dernière en commission des lois, mais HaBayit HaYehudi avait affirmé que le Premier ministre Benjamin Netanyahu l’avait retiré de l’ordre du jour au dernier moment pour des raisons politiques.

En réponse, le Likud avait crucifié HaBayit HaYehudi, affirmant que Bennett avait déposé son projet de loi sans chercher à coopérer avec un quelqconque partenaire de la coalition.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...