Israël en guerre - Jour 236

Rechercher

Un soldat légèrement blessé par une roquette tirée sur Kerem Shalom depuis Rafah

L’armée annonce la mort dans une frappe aérienne du chef de la marine du Hamas à Gaza City ; Le Hezbollah a lancé deux missiles sur un poste militaire dans le nord d’Israël ; Tsahal interdit les travaux agricoles près de Gaza suite à une nouvelle évaluation ; Reprise au Caire des négociations pour une trêve "en présence de toutes les parties" mais sans grande avancée

  • Les familles des soldats israéliens qui ont été tués dans la guerre entre Israël et le Hamas à Gaza manifestant pour demander que la guerre continue et que l'armée israélienne continue à se battre à l'intérieur de Rafah devant l'ambassade américaine, à Tel Aviv, le 7 mai 2024. (Crédit : Jack Guez/AFP)
    Les familles des soldats israéliens qui ont été tués dans la guerre entre Israël et le Hamas à Gaza manifestant pour demander que la guerre continue et que l'armée israélienne continue à se battre à l'intérieur de Rafah devant l'ambassade américaine, à Tel Aviv, le 7 mai 2024. (Crédit : Jack Guez/AFP)
  • Des personnes inspectant un cratère d'impact sur le site d'un bâtiment touché par des frappes israéliennes à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 8 mai 2024. (Crédit : AFP)
    Des personnes inspectant un cratère d'impact sur le site d'un bâtiment touché par des frappes israéliennes à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 8 mai 2024. (Crédit : AFP)
  • Des troupes de l'armée israélienne en opération dans la bande de Gaza, sur une image publiée le 8 mai 2024. (Crédit : Armée israélienne)
    Des troupes de l'armée israélienne en opération dans la bande de Gaza, sur une image publiée le 8 mai 2024. (Crédit : Armée israélienne)
  • Des troupes de l'armée israélienne en opération dans la bande de Gaza, sur une image publiée le 8 mai 2024. (Crédit : Armée israélienne)
    Des troupes de l'armée israélienne en opération dans la bande de Gaza, sur une image publiée le 8 mai 2024. (Crédit : Armée israélienne)
  • Des Israéliens bloquant l'autoroute Ayalon à Tel Aviv, lors d'une manifestation appelant à la libération des Israéliens détenus par les terroristes du Hamas à Gaza, le 8 mai 2024. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)
    Des Israéliens bloquant l'autoroute Ayalon à Tel Aviv, lors d'une manifestation appelant à la libération des Israéliens détenus par les terroristes du Hamas à Gaza, le 8 mai 2024. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)
  • Des Israéliens bloquant l'autoroute Ayalon à Tel Aviv, lors d'une manifestation appelant à la libération des Israéliens détenus par les terroristes du Hamas à Gaza, le 8 mai 2024. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)
    Des Israéliens bloquant l'autoroute Ayalon à Tel Aviv, lors d'une manifestation appelant à la libération des Israéliens détenus par les terroristes du Hamas à Gaza, le 8 mai 2024. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)
  • Des manifestants anti-Israël protestant lors d'un rassemblement à l'Université de Californie du Sud (USC), à Los Angeles, en Californie, le 7 mai 2024. (Crédit : Etienne Laurent/AFP)
    Des manifestants anti-Israël protestant lors d'un rassemblement à l'Université de Californie du Sud (USC), à Los Angeles, en Californie, le 7 mai 2024. (Crédit : Etienne Laurent/AFP)

Des sirènes retentissent dans le Golan pour avertir d’une infiltration présumée de drones en provenance de Syrie

Des soldats de réserve israéliens participent à un exercice sur le plateau du Golan, le 19 décembre 2023. (Crédit : Michael Giladi/Flash90)
Des soldats de réserve israéliens participent à un exercice sur le plateau du Golan, le 19 décembre 2023. (Crédit : Michael Giladi/Flash90)

Des sirènes ont retenti dans les communautés de Yonatan et Keshet, au sud du plateau du Golan, avertissant d’une infiltration présumée de drones en provenance de la Syrie.

Il n’y a pas eu de commentaire immédiat de la part de Tsahal.

Depuis le début de la guerre, plusieurs attaques de drones contre Israël ont été lancées par des groupes soutenus par l’Iran en Irak et en Syrie.

Un soldat de Tsahal légèrement blessé par une roquette tirée sur Kerem Shalom depuis Rafah

Un hélicoptère atterrissant dans le sud d'Israël après qu'un certain nombre de personnes ont été blessées et tuées dans une salve de roquettes tirée par le Hamas sur la région de Kerem Shalom, le 5 mai 2024. (Crédit : Magen David Adom)
Un hélicoptère atterrissant dans le sud d'Israël après qu'un certain nombre de personnes ont été blessées et tuées dans une salve de roquettes tirée par le Hamas sur la région de Kerem Shalom, le 5 mai 2024. (Crédit : Magen David Adom)

Un soldat israélien a été légèrement blessé par une roquette tirée depuis Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, vers la zone de Kerem Shalom plus tôt dans la journée, a indiqué l’armée.

Le Hamas a tiré huit roquettes lors de cette salve, qui a déclenché des sirènes dans la communauté de Shlomit.

Le soldat a été soigné sur place et n’a pas eu besoin d’être hospitalisé, a indiqué l’armée israélienne.

Plus tôt, le Hamas avait lancé d’autre roquettes vers le poste-frontière de Kerem Shalom depuis Rafah. Tsahal a affirmé que ces projectiles n’avaient pas réussi à traverser la frontière.

« L’organisation terroriste du Hamas continue de mettre délibérément en danger les civils de Gaza et de mener des attaques terroristes depuis des zones civiles pour tenter d’attaquer des civils israéliens et des troupes de Tsahal. De plus, l’organisation terroriste continue de tirer depuis les zones peuplées de la région de Rafah en direction du passage de Kerem Shalom pour attaquer les troupes de Tsahal, ainsi que le fonctionnement du passage », a indiqué l’armée dans un communiqué.

Israël cible un bâtiment de la force d’élite Radwan du Hezbollah

Un bâtiment appartenant à la force d’élite Radwan du Hezbollah à Jabal Rezlane, dans le sud du Liban, a été frappé par des avions de combat plus tôt dans la journée, a indiqué l’armée.

Des avions de combat ont frappé d’autres bâtiments appartenant au Hezbollah à Khiam, Odaisseh, Blida, Maroun al-Ras et Ayta ash-Shab, ajoute l’armée israélienne.

3 membres du Jihad islamique palestinien tués lors d’une frappe israélienne au Liban

De la fumée s'élève du site d'une frappe israélienne sur le village du sud du Liban de Kfarkila, près de la frontière, le 8 mai 2024. (Crédit : Rabih DAHER / AFP)
De la fumée s'élève du site d'une frappe israélienne sur le village du sud du Liban de Kfarkila, près de la frontière, le 8 mai 2024. (Crédit : Rabih DAHER / AFP)

Le Jihad islamique palestinien a annoncé la mort de trois de ses membres dans une frappe israélienne qui a pris pour cible le sud du Liban, dans la journée de mercredi.

Le groupe terroriste a indiqué que les trois individus étaient des combattants syriens, qui faisaient partie de la Brigade Ali al-Aswad – qui porte le nom d’un ingénieur du groupe terroriste qui avait été, semble-t-il, tué par Israël sur le territoire syrien, l’année dernière.

Tsahal avait indiqué précédemment que les avions de chasse avaient bombardé plusieurs sites du Hezbollah après des attaques contre le nord d’Israël.

Le Hezbollah a fait savoir que depuis le 8 octobre, date à laquelle les hostilités ont éclaté sur la frontière nord, 290 de ses terroristes sont morts, tués par Israël, majoritairement au Liban mais aussi en Syrie.

Au Liban, ce sont 59 membres appartenant à d’autres organisations armées – comme le Jihad islamique – un soldat libanais et au moins 60 civils, dont trois journalistes, qui ont été tués.

Le Département d’État va manquer l’échéance pour le dépôt du rapport sur l’utilisation des armes par Israël devant le Congrès

Les troupes de l'armée israélienne en opération dans le corridor central de Gaza, sur une image publiée le 1er mai 2024. (Crédit : Armée israélienne)
Les troupes de l'armée israélienne en opération dans le corridor central de Gaza, sur une image publiée le 1er mai 2024. (Crédit : Armée israélienne)

Matthew Miller, le porte-parole du département d’État, a annoncé que son Bureau ne sera pas en mesure de déposer le rapport déterminant si l’administration Biden a accepté les assurances apportées par Israël sur une utilisation respectueuse du droit international des armes américaines, un rapport qui devait être soumis au Congrès avant ce soir.

Miller a noté qu’il serait déposé « dans les prochains jours ».

Miller a aussi confirmé la décision prise par l’administration de suspendre la livraison de bombes en Israël en raison des inquiétudes suscitées par l’offensive à Rafah, ajoutant que d’autres transferts d’armements étaient actuellement réexaminés.

Hier soir, un haut-responsable de l’administration Biden avait confirmé une information qui avait laissé entendre que les États-Unis avaient aussi suspendu une livraison de bombes JDAMs (Joint Direct Attack Munitions), mais il avait établi que cette transaction en était à un stade bien plus précoce que la livraison de bombes lourdes qui a été mise en suspens, la semaine dernière.

L’armée annonce la mort dans une frappe aérienne du chef de la marine du Hamas à Gaza City

De la fumée s'élève après une frappe israélienne à l'Est de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 7 mai 2024. (Crédit : AFP)
De la fumée s'élève après une frappe israélienne à l'Est de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 7 mai 2024. (Crédit : AFP)

Le commandant des forces navales du Hamas, à Gaza City, a été tué lors d’une récente frappe aérienne dans la bande de Gaza, ont annoncé l’armée et l’agence de sécurité du Shin Bet.

Ahmed Ali, selon les militaires, a participé à des attaques menées contre Israël et contre les troupes déployées dans la bande de Gaza pendant le conflit.

Ces dernières semaines, il était impliqué dans des attaques menées contre les soldats qui menaient des opérations dans le corridor de Netzarim, dans le centre de l’enclave côtière, a précisé Tsahal.

L’armée a aussi fait savoir que ces dernières années, Ali avait été chargé de projets variés pour la marine du Hamas.

La jetée américaine enfin prête, de l’aide pour Gaza est embarquée dans un navire à Chypre

Un camion transportant de l'assistance humanitaire à Gaza se dirige vers le cargo Sagamore qui est amarré au port de Larnaca, à Chypre, le 8 mai 2024. (Crédit : AP Photo/Petros Karadjias)
Un camion transportant de l'assistance humanitaire à Gaza se dirige vers le cargo Sagamore qui est amarré au port de Larnaca, à Chypre, le 8 mai 2024. (Crédit : AP Photo/Petros Karadjias)

De l’aide humanitaire à destination de Gaza a été embarquée à bord d’un navire, à Chypre – c’est la première cargaison qui devrait être distribuée par le biais de la jetée américaine qui a été construite pour permettre d’accélérer l’approvisionnement en assistance à l’enclave assiégée.

Des conteneurs ont été chargés sur le Sagamore, un cargo battant pavillon américain qui est actuellement amarré au port de Larnaca. Une partie de la cargaison provient apparemment des Émirats arabes unis.

« Nous terminons le chargement des aides sur un navire américain à Larnaca et une fois que la plateforme sera en place, cette partie du processus [de livraison] pourra commencer », a commenté Konstantinos Letymbiotis, porte-parole du gouvernement chypriote.

Il est difficile de dire quand le vaisseau prendra la mer. Le Pentagone a indiqué, hier, qu’il avait terminé la construction de la jetée et qu’il espérait qu’elle serait déplacée au large de la côte de Gaza à la fin de la semaine.

30 hommes armés ont été tués dans l’opération à Rafah jusqu’à présent, dit l’armée

Les troupes israéliennes entrent dans l'Est de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 6 mai 2024. (Crédit : Armée israélienne)
Les troupes israéliennes entrent dans l'Est de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 6 mai 2024. (Crédit : Armée israélienne)

L’armée israélienne a diffusé des images du lancement de son opération dans l’Est de Rafah, lundi dans la soirée, ainsi que des vidéos des combats qui ont eu lieu dans le secteur, ces derniers jours.

L’armée a annoncé que cent cibles ont été frappées dans le secteur avec l’entrée de la 162e Division capturant le côté gazaoui du poste-frontière de Rafah.

Les troupes mènent en ce moment même des opérations dans la zone, ratissant les sites suspects et les bâtiments d’où les terroristes du Hamas ont ouvert le feu, a indiqué Tsahal.

Le Hamas a aussi lancé plusieurs roquettes depuis Rafah vers le sud d’Israël, ces derniers jours.

Selon l’armée israélienne, les troupes ont tué 30 terroristes dans le cadre du raid en cours. Les drones de l’armée de l’air israélienne ont détruit des dizaines de cibles dans les combats.

Aucune « décision finale » n’a été prise concernant la suspension des expéditions vers Israël – Lloyd Austin

Le Secrétaire américain à la Défense Lloyd Austin (à gauche) et son homologue israélien Yoav Gallant lors d'une conférence de presse conjointe, à Tel Aviv, le 18 décembre 2023. (Crédit : Alberto Pizzoli/AFP)
Le Secrétaire américain à la Défense Lloyd Austin (à gauche) et son homologue israélien Yoav Gallant lors d'une conférence de presse conjointe, à Tel Aviv, le 18 décembre 2023. (Crédit : Alberto Pizzoli/AFP)

La décision du président américain Joe Biden de suspendre la livraison de munitions à forte charge utile à Israël a été prise dans le contexte des projets israéliens de mener une offensive à Rafah, à laquelle Washington s’oppose tant que des garanties visant à protéger les civils n’ont pas été prises, a déclaré le secrétaire américain à la Défense Lloyd Austin.

« Nous avons été très clairs… dès le début : Israël ne devrait pas lancer d’attaque majeure contre Rafah sans prendre en compte et protéger les civils qui se trouvent dans cet espace de combat. Et encore une fois, alors que nous évaluions la situation, nous avons suspendu une expédition de munitions à forte charge utile », a-t-il déclaré lors d’une audition au Sénat.

« Nous n’avons pas pris de décision finale sur la manière de procéder à cette expédition. »

8 roquettes tirées depuis Rafah vers le sud d’Israël ; aucun blessé signalé – armée

Après une frappe aérienne israélienne à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 8 mai 2024. (Crédit : Abed Rahim Khatib/Flash90)
Après une frappe aérienne israélienne à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 8 mai 2024. (Crédit : Abed Rahim Khatib/Flash90)

Un barrage de huit roquettes a été tiré depuis la région de Rafah, dans le sud de Gaza, vers le sud d’Israël vers 17h, a indiqué l’armée israélienne.

Des sirènes ont retenti dans la communauté de Shlomit, à environ 7 kilomètres de la frontière avec Gaza.

Le Hamas a revendiqué la responsabilité de ces tirs de roquettes, affirmant qu’ils visaient une position militaire près de Kerem Shalom.

Aucun blessé ni dommage n’a été signalé.

L’OMS affirme qu’il ne reste que trois jours de carburant aux hôpitaux du sud de Gaza

L’hôpital al-Salam, dans la ville de Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza, le 7 avril 2024. (Crédit : AFP)
L’hôpital al-Salam, dans la ville de Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza, le 7 avril 2024. (Crédit : AFP)

Il ne reste que trois jours de carburant aux hôpitaux du sud de la bande de Gaza, a prévenu mercredi le patron de l’Organisation mondiale de la santé sur le réseau social X.

« Les hôpitaux du sud de Gaza n’ont plus que trois jours de carburant, ce qui signifie qu’ils pourraient bientôt cesser de fonctionner », a écrit Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Gallant : les résidents du nord pourront rentrer chez eux

Le ministre de la Défense Yoav Gallant s'exprime devant les soldats, dans le nord d'Israël, le 8 mai 2024. (Crédit : Ariel Hermoni/Defense Ministry)
Le ministre de la Défense Yoav Gallant s'exprime devant les soldats, dans le nord d'Israël, le 8 mai 2024. (Crédit : Ariel Hermoni/Defense Ministry)

S’exprimant devant les soldats, dans le nord d’Israël, le ministre de la Défense Yoav Gallant a juré que les dizaines de milliers d’Israéliens qui ont été déplacés suite aux attaques du Hezbollah pourraient rentrer chez eux en toute sécurité – ajoutant que « l’été pourrait être chaud », une allusion à la possibilité d’une escalade sur la frontière nord.

« Nous avons repoussé le Hezbollah de la ligne de contact et il se trouve dorénavant à une distance significative mais cela ne signifie pas que tout a disparu », a-t-il déclaré aux réservistes d’une unité d’artillerie appartenant à la 91e Division.

« Pour permettre le retour des résidents en toute sécurité, un processus d’accord ou un processus opérationnel seront nécessaires. Je suis déterminé à faire revenir les résidents chez eux et à reconstruire ce qui a été détruit », a poursuivi Gallant.

« Nous avons une puissance de feu très significative, très lourde, et nous nous assurerons qu’elle sera activée en cas de besoin ou s’il y a une raison de le faire », a-t-il continué, se référant à la possibilité qu’Israël doive entrer en guerre pour forcer le Hezbollah à reculer de la frontière.

« Vous avez fait vos preuves jusqu’à aujourd’hui de manière impressionnante, je pense », a-t-il indiqué aux soldats. « Et dorénavant vous devez vous préparer pour vos prochaines missions et l’été pourrait être chaud ».

Le Hezbollah a lancé deux missiles sur un poste militaire dans le nord d’Israël

Des volutes de fumée s'échappent du site d'une frappe aérienne israélienne sur le village de Kfarkila, au sud du Liban, près de la frontière, le 8 mai 2024. (Rabih DAHER / AFP)
Des volutes de fumée s'échappent du site d'une frappe aérienne israélienne sur le village de Kfarkila, au sud du Liban, près de la frontière, le 8 mai 2024. (Rabih DAHER / AFP)

Au moins deux missiles guidés antichars ont été lancés depuis le Liban vers la région de Malkia il y a peu.

Le Hezbollah a revendiqué l’attaque, affirmant qu’elle visait une position militaire dans la région.

L’armée n’a pas encore communiqué d’informations sur les éventuelles victimes de l’incident.

L’armée dit avoir soigné des Palestiniens blessés par balle au poste-frontière de Kerem Shalom

Les troupes en opération dans la bande de Gaza, une image diffusée le 8 mai 2024. (Crédit : Armée israélienne)
Les troupes en opération dans la bande de Gaza, une image diffusée le 8 mai 2024. (Crédit : Armée israélienne)

L’armée a indiqué avoir reçu des informations portant sur des coups de feu qui ont pris pour cible un véhicule où se trouvaient des travailleurs palestiniens du côté gazaoui du poste-frontière de Kerem Shalom, dans la matinée.

Plusieurs Palestiniens blessés ont été soignés par les médecins militaires, a précisé Tsahal, qui a ajouté que « les circonstances de cet incident font l’objet d’une enquête ».

Israël a rouvert, ce matin, le poste-frontière de Kerem Shalom pour permettre l’entrée de l’aide humanitaire à Gaza. Il était resté fermé pendant plusieurs jours après une attaque meurtrière à la roquette qui avait visé les soldats déployés dans le secteur.

Netanyahu conclut sa rencontre avec le chef de la CIA, en visite dans le pays

Le directeur de la CIA, William Burns, témoignant lors d'une audition au Sénat américain, au Capitole, à Washington, le 11 mars 2024. (Crédit : Mandel Ngan/AFP)
Le directeur de la CIA, William Burns, témoignant lors d'une audition au Sénat américain, au Capitole, à Washington, le 11 mars 2024. (Crédit : Mandel Ngan/AFP)

La rencontre entre le directeur de la CIA William Burns et le Premier ministre Benjamin Netanyahu s’est achevée, a indiqué une source israélienne au Times of Israel.

La rencontre a eu lieu au bureau du Premier ministre à Jérusalem.

Arrestation d’un Palestinien lié à une explosion survenue le mois dernier en Cisjordanie

Un drapeau palestinien chargé d'explosifs sur le bord d'une autoroute en Cisjordanie, le 21 avril 2024. (Crédit : Capture d'écran X ; utilisée conformément à la clause 27a de la loi sur le droit d'auteur)
Un drapeau palestinien chargé d'explosifs sur le bord d'une autoroute en Cisjordanie, le 21 avril 2024. (Crédit : Capture d'écran X ; utilisée conformément à la clause 27a de la loi sur le droit d'auteur)

Un Palestinien accusé d’avoir placé un drapeau palestinien chargé d’explosifs sur le bord d’une autoroute en Cisjordanie le mois dernier, ce qui a blessé un Israélien, a été placé en détention, selon l’agence de sécurité intérieure du Shin Bet.

Muhammad Attullah Abu Alia, 22 ans, résident de Mughayir, a été arrêté le 4 mai pour son implication présumée dans l’attentat du 21 avril, indique le Shin Bet.

Le Shin Bet indique que lors de son premier interrogatoire, Abu Alia a indiqué qu’il « s’est impliqué » dans la fabrication de la bombe et l’exécution de l’attentat.

L’agence précise que lors de son arrestation par l’armée israélienne, les soldats ont également saisi des matériaux qu’Abu Alia aurait utilisés pour fabriquer la bombe.

L’Israélien légèrement blessé dans cette attaque était un réserviste de Tsahal qui n’était pas en service.

Tsahal : Plus de 20 cibles du Hezbollah bombardées aujourd’hui

Les avions de combat et l’artillerie israéliens ont frappé plus de 20 cibles du groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah dans la région de Ramyeh, au sud du Liban, plus tôt dans la journée, selon l’armée israélienne.

Les cibles comprenaient des bâtiments utilisés par le Hezbollah et d’autres infrastructures, indique Tsahal.

L’armée a identifié des explosions secondaires après les frappes, indiquant que les sites étaient utilisés pour stocker des munitions.

D’autres sites du Hezbollah ont été frappés à Marwahin et Kfar Kila, ajoute Tsahal.

Pas d’avancée dans les pourparlers, mais les Israéliens restent au Caire – officiel

Israël ne voit aucun signe de percée dans les pourparlers sous médiation égyptienne en vue d’une trêve avec le groupe terroriste palestinien du Hamas qui permettrait de libérer les otages de Gaza, déclare un responsable israélien.

Toutefois, la délégation de Jérusalem, composée de négociateurs de niveau intermédiaire, restera au Caire pour l’instant, ajoute le responsable.

Les Émirats arabes unis condamnent fermement la prise de contrôle de Rafah

Les Émirats arabes unis condamnent fermement la prise de contrôle par Israël du côté gazaoui du poste-frontière de Rafah avec l’Égypte et mettent en garde contre les conséquences d’une escalade militaire.

Le chef de la CIA rencontre Netanyahu, et le chef du Mossad entre autres personnes

La rencontre entre le chef de la CIA William Burns et le Premier ministre Benjamin Netanyahu se poursuit, a indiqué une source israélienne au Times of Israel.

Netanyahu est accompagné de l’agence de renseignement du Mossad, David Barnea, du ministre des Affaires stratégiques, Ron Dermer, et d’autres hauts responsables israéliens.

Tsahal : Un petit drone israélien de reconnaissance s’est écrasé à Kfar Saba

Un petit drone militaire israélien s’est écrasé dans la ville de Kfar Saba (centre) plus tôt aujourd’hui, indique l’armée israélienne.

Le drone, un modèle Skylark, était en mission de reconnaissance – vraisemblablement au-dessus de la Cisjordanie – lorsqu’il est tombé du ciel pour des raisons encore inconnues.

Selon Tsahal, il n’y a pas de crainte de fuite d’informations de l’appareil, et l’armée récupérera l’appareil auprès de la police.

Le « sky rider », comme on l’appelle en hébreu, est un drone de surveillance tactique créé par Elbit Systems et exploité par le Corps d’Artillerie de Tsahal.

Ce drone miniature peut être lancé par une ou deux personnes, selon le modèle, et une fois en vol, il fournit un flux vidéo en direct aux soldats au sol.

Au fil des ans, de nombreux drones relativement peu coûteux se sont écrasés, souvent en territoire hostile.

Opération Rafah : Tsahal a tué plusieurs terroristes armés et localisé des tunnels

Des troupes de l'armée israélienne en opération dans la bande de Gaza, sur une image publiée le 8 mai 2024. (Crédit : Armée israélienne)
Des troupes de l'armée israélienne en opération dans la bande de Gaza, sur une image publiée le 8 mai 2024. (Crédit : Armée israélienne)

L’armée israélienne déclare que les troupes ont tué plusieurs terroristes armés et localisé des tunnels au cours des opérations menées dans l’est de Rafah au cours de la journée écoulée.

Les tunnels découverts dans la zone sont en train d’être préparés pour être démolis par des ingénieurs de combat, indique Tsahal.

Lors d’un incident à Rafah Est, l’armée a indiqué que les troupes de la Brigade Givati ont repéré un opérateur armé de RPG et l’ont tué.

Dans la zone du passage de Rafah avec l’Égypte, l’armée indique que la 401e brigade du Corps Blindé Mécanisé effectue des raids du côté de Gaza, à la suite « d’indications et de renseignements selon lesquels des terroristes profitent de la zone de passage à des fins terroristes ».

L’armée de l’air, quant à elle, a frappé plus de 100 cibles dans la bande de Gaza au cours de la journée écoulée, y compris des bâtiments utilisés par des groupes terroristes, des postes d’observation et des lance-roquettes, précise Tsahal.

Reprise au Caire des négociations pour une trêve « en présence de toutes les parties »

Les négociations pour une trêve dans la guerre qui oppose depuis sept mois Israël et les terroristes du Hamas palestinien dans la bande de Gaza reprennent mercredi au Caire « en présence de toutes les parties », a rapporté un média proche des autorités égyptiennes.

« Reprise des négociations de trêve ce jour au Caire en présence de toutes les parties », a indiqué la chaîne Al-Qahera News, citant un haut responsable dont elle ne précise pas l’identité.

Le Caire accueille actuellement des délégations du Hamas et d’Israël, ainsi que du Qatar et des Etats-Unis, pays qui jouent les médiateurs avec l’Egypte.

Tsahal interdit les travaux agricoles près de Gaza suite à une nouvelle évaluation

Des travailleurs agricoles étrangers travaillant dans les champs à proximité de la frontière israélienne avec la bande de Gaza, dans le sud d'Israël, pendant la guerre en cours à Gaza, le 25 décembre 2023. (Crédit : Moshe Shaï/Flash90)
Des travailleurs agricoles étrangers travaillant dans les champs à proximité de la frontière israélienne avec la bande de Gaza, dans le sud d'Israël, pendant la guerre en cours à Gaza, le 25 décembre 2023. (Crédit : Moshe Shaï/Flash90)

À la suite d’une nouvelle évaluation, l’armée israélienne déclare que les agriculteurs ne seront pas autorisés à effectuer des travaux agricoles près de la frontière avec la bande de Gaza.

Les activités dans les champs en dehors des communautés situées à moins de quatre kilomètres de la frontière nécessiteront une approbation spéciale de la brigade régionale, indique Tsahal.

L’armée ajoute qu’il n’y a pas de changement dans les instructions pour les civils pour le moment, et que les routes qui sont ouvertes le restent.

Le dirigeant d’une méga-église du Texas s’engage à lutter contre l’antisémitisme

Le pasteur Larry Huch, septième à partir de la droite, Edna Weinstock-Gabay, PDG du Keren Hayessod, et le président mondial du Keren Hayessod, Sam Grundwerg, brandissant un drapeau israélien avec d'autres alliés chrétiens et juifs à Auschwitz, en Pologne, le 7 mai 2024. (Crédit : Autorisation)
Le pasteur Larry Huch, septième à partir de la droite, Edna Weinstock-Gabay, PDG du Keren Hayessod, et le président mondial du Keren Hayessod, Sam Grundwerg, brandissant un drapeau israélien avec d'autres alliés chrétiens et juifs à Auschwitz, en Pologne, le 7 mai 2024. (Crédit : Autorisation)

À la fin des cérémonies de commémoration de la Shoah en Hongrie et en Pologne, le pasteur Larry Huch, de la méga-église New Beginnings au Texas, s’est engagé à lutter contre les attaques antisémites visant les Juifs en Israël et à l’étranger.

« À ceux qui veulent faire du mal à nos frères et sœurs juifs, nous disons : ‘Vous devez d’abord passer par nous' », a déclaré le pasteur Huch au Times of Israel depuis la Pologne.

Le pasteur Huch est en Europe pour assister à des événements liés aux cérémonies de commémoration de la Marche des Vivants en Pologne et en Hongrie, où l’on commémore le 80e anniversaire de la Shoah dans ce pays.

Huch est à la tête de la première délégation de New Beginnings pour la commémoration de la Shoah. La délégation est composée de 25 dirigeants communautaires affiliés à New Beginnings, qui compte des milliers d’adeptes et qui a collecté environ 2,5 millions de dollars pour Israël à la suite de l’attaque du 7 octobre.

Dans le contexte de la montée de l’antisémitisme à la suite du 7 octobre, la délégation de New Beginnings envoie « un message très important aux Juifs du monde entier pour leur montrer qu’ils ne sont pas isolés, même s’ils en ont parfois l’impression », déclare Sam Grundwerg, président mondial du Keren Hayessod.

La majeure partie de l’argent collecté par New Beginnings sert à financer des programmes de réhabilitation en Israël dirigés par le Keren Hayessod.

Rafah : la diplomatie russe demande le « strict respect » du droit international

La diplomatie russe a appelé mercredi au « strict respect » du droit international humanitaire concernant l’incursion israélienne à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, la qualifiant de « facteur déstabilisant ».

« Nous demandons le strict respect des dispositions du droit international humanitaire », a déclaré sa porte-parole Maria Zakharova, estimant que le début de l’opération militaire terrestre d’Israël à Rafah constituait un « facteur déstabilisant de plus, y compris pour la région entière ».

L’Union africaine « condamne avec fermeté » l’incursion israélienne à Rafah

L’Union africaine a condamné mercredi l’incursion de l’armée israélienne à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, et appelé la communauté internationale à stopper l’escalade meurtrière », dans un communiqué.

Le président de la Commission de l »Union africaine Moussa Faki Mahamat « condamne avec fermeté l »extension de cette guerre au passage de Rafah, unique couloir pour l’aide humanitaire », indique l’organisation dans un message sur X après que l »armée israélienne a déployé des chars mardi dans Rafah et pris le contrôle du passage frontalier avec l »Egypte.

Le Qatar appelle la communauté internationale à empêcher un « génocide » à Rafah

Le Qatar a appelé mercredi la communauté internationale à agir pour empêcher un « génocide » à Rafah.

Le pays du Golfe, médiateur dans les négociations sur une trêve entre Israël et le Hamas palestinien, a appelé dans un communiqué « à une action internationale urgente qui permettrait d’empêcher que la ville ne soit envahie et qu’un crime de génocide ne soit commis ».

Quelques jours après l’attaque du Hamas, Israël rouvre Kerem Shalom à l’aide humanitaire

Un camion transportant de l'aide humanitaire arrive au poste-frontière de Kerem Shalom avec Gaza, le 15 avril 2024. (Crédit : AFP)
Un camion transportant de l'aide humanitaire arrive au poste-frontière de Kerem Shalom avec Gaza, le 15 avril 2024. (Crédit : AFP)

Israël a rouvert le point de passage de Kerem Shalom avec la bande de Gaza pour l’aide humanitaire après qu’il a été fermé dimanche à la suite d’une attaque meurtrière à la roquette.

Quatre soldats ont été tués lors de l’attaque à la roquette menée depuis Gaza sur un lieu de transit proche du poste-frontière. Neuf autres ont été blessés. Le groupe terroriste palestinien du Hamas a revendiqué l’attaque.

Le Coordinateur des activités gouvernementales dans les Territoires palestiniens (COGAT) indique que le point de passage a été réouvert ce matin pour permettre aux camions d’entrer dans la bande de Gaza, conformément aux « directives de l’échelon politique ».

Le COGAT précise que l’aide continue de faire l’objet d’une inspection israélienne avant d’entrer dans la bande de Gaza.

La Maison Blanche a déclaré hier qu’Israël avait assuré aux États-Unis qu’il rouvrirait le point de passage aujourd’hui.

Des activistes anti-Israël ont occupé cette nuit l’Université d’Amsterdam – médias

Des manifestants anti-Israël ont passé la nuit à occuper l’un des sites de l’Université d’Amsterdam (UvA), rapportent les médias locaux, un jour après que des étudiants manifestants et la police se sont affrontés dans la capitale néerlandaise.

La police déclare dans un communiqué que l’UvA ne lui a pas demandé de mettre fin à la manifestation, contrairement à ce qui s’est passé lundi soir lorsque la police anti-émeute a démantelé un campement à l’UvA.

L’UvA a déclaré dans un communiqué juste après minuit qu’elle souhaitait trouver une solution avec les étudiants qui manifestent depuis lundi, ajoutant que la manifestation avait « causé des dégradations considérables » à ses bâtiments.

L’université maintiendra plusieurs sites fermés aujourd’hui en raison des blocages.

À l’Université d’Utrecht, à quelque 40 kilomètres au sud d’Amsterdam, la police locale a mis fin à une manifestation anti-Israël à la bibliothèque, indique l’université dans un communiqué.

Kochavi : l’armée se focalisait sur l’Iran avant le 7 octobre, pas sur le Hamas

Le chef d'état-major de Tsahal, Aviv Kohavi, s'exprimant lors d'une conférence de l'Institut Gazit, à Tel Aviv, le 4 novembre 2022. (Crédit : Gideon Markowicz/ Flash90)
Le chef d'état-major de Tsahal, Aviv Kohavi, s'exprimant lors d'une conférence de l'Institut Gazit, à Tel Aviv, le 4 novembre 2022. (Crédit : Gideon Markowicz/ Flash90)

L’ancien chef d’état-major de l’armée israélienne Aviv Kochavi, qui avait terminé son mandat au mois de janvier 2023, a indiqué – il s’était rarement exprimé depuis le 7 octobre – que dans la période qui avait précédé l’attaque sanglante du groupe terroriste sur le sol israélien, Tsahal se concentrait davantage sur la menace iranienne que sur la menace représentée par le Hamas.

Prenant la parole lors d’un événement organisé aux États-Unis – ses propos ont été diffusés par la Douzième chaîne – Kochavi a déclaré que « nous avions parfaitement compris ce qu’il se passait là-bas [à Gaza], les structures souterraines et le nombre de roquettes du Hamas, cela n’a pas été une surprise ».

Mais Kochavi, qui n’a que peu parlé depuis le début de la guerre, a ajouté que pour l’armée israélienne, « l’Iran était la priorité absolue, nous préparions les soldats vis-à-vis de l’Iran ».

« Nous n’avions pas perçu la bande de Gaza et le Hamas comme une menace existentielle – la stratégie était de se focaliser sur l’Iran et sur le nord, de préparer les militaires et de faire tout ce que nous pouvions pour pacifier les autres sphères, c’est-à-dire la Judée-Samarie [la Cisjordanie] et la bande de Gaza… de supporter et de contenir les menaces émanant de la bande de Gaza par d’autres méthodes ou par d’autres moyens », a continué Kochavi.

Il y avait toutefois eu une tentative visant à éliminer les chefs du Hamas, Yahya Sinwar et Mohammed Deif, mais « c’est dur, dans une zone très densément peuplée, dans des secteurs très construits – c’est très dur, nous avions donc travaillé pendant des mois pour mettre au point cette opération mais nous n’avons pas réussi », a-t-il indiqué.

S’exprimant au sujet de la situation actuelle dans la guerre contre le Hamas à Gaza, Kochavi a noté que « je ne pense pas qu’il y ait un moyen de rapatrier les otages aujourd’hui sans stopper les combats ». De manière plus générale, il a estimé que « je ne pense pas que nous pourrons remporter une victoire totale en quelques mois, oubliez cette idée, cela prendra des années ».

Après avoir été bloquée 20 minutes, l’autoroute de Tel Aviv rouvre à la circulation vers le nord

L’autoroute Ayalon de Tel Aviv est rouverte à la circulation en direction du nord après avoir été bloquée pendant une vingtaine de minutes par des manifestants réclamant un accord pour la libération des otages.

Tsahal a frappé des cibles du Hezbollah cette nuit dans 6 régions du sud-Liban

L’armée israélienne déclare avoir mené des frappes contre des positions du Hezbollah dans six zones différentes du sud-Liban pendant la nuit, suite à des attaques répétées du groupe terroriste chiite libanais.

Les avions de chasse ont frappé des bâtiments utilisés par le Hezbollah à Kfar Kila, Ayta ash-Shab, Khiam et Maroun al-Ras, indique Tsahal.

D’autres infrastructures du groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah ont été touchées à Houla et Aitaroun.

L’armée ajoute que les troupes ont également attaqué des zones près de Tayr Harfa et Jebbayn pour « éliminer les menaces ».

CENTCOM : Les Houthis soutenus par l’Iran ont lancé 3 drones ; ni blessé ni dégât signalé

L’armée américaine affirme que les Houthis soutenus par l’Iran ont lancé trois « systèmes aériens sans équipage » (UAS) depuis le Yémen, mais qu’ils n’ont pas fait de blessés ni de dégâts.

Un navire de la coalition a réussi à intercepter un UAS, les forces du CENTCOM (Commandement central des États-Unis) ont réussi à intercepter le deuxième UAS, et le dernier UAS s’est écrasé dans le golfe d’Aden, indique le CENTCOM dans un communiqué.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.