Rechercher

Reut Rettig-Weiss nommée première femme officier à la tête d’une brigade de Tsahal

Promue au grade de colonel par le chef d'Etat-Major Aviv Kohavi, elle commandera la brigade d’artillerie de la 99e division

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Le lieutenant-général Aviv Kohavi, chef d’État-Major de Tsahal, à gauche, décerne à Reut Rettig-Weiss le grade de colonel, le 16 juillet 2022. (Crédit : Armée israélienne)
Le lieutenant-général Aviv Kohavi, chef d’État-Major de Tsahal, à gauche, décerne à Reut Rettig-Weiss le grade de colonel, le 16 juillet 2022. (Crédit : Armée israélienne)

Pour la première fois dans l’histoire d’Israël, une femme a été nommée jeudi commandant de brigade dans l’armée.

Reut Rettig-Weiss a été promue au grade de colonel par le chef de Tsahal, Aviv Kohavi, et commandera sous peu la brigade d’artillerie de la 99e division, ainsi que l’unité d’artillerie du centre d’entraînement à la guerre urbaine Tzeelim, dans le sud d’Israël.

Selon Tsahal, elle est la toute première femme à ce grade à servir comme officier de combat dans l’artillerie.

Rettig-Weiss commandait auparavant l’unité d’élite de l’artillerie « Sky Riders », qui recueille des renseignements avant et pendant les missions à l’aide de petits drones relativement peu coûteux.

Selon un décompte récent du site d’information Walla, 47 femmes servent aujourd’hui dans l’armée au grade de colonel, soit une augmentation de près de 50 % depuis 2016, époque à laquelle 24 femmes seulement détenaient le grade de colonel.

En 2021, Kohavi avait annoncé son intention d’augmenter de 50 % le nombre de femmes officiers supérieurs dans l’armée israélienne au cours des cinq prochaines années.

De plus en plus de femmes servent dans des unités de combat ou à des postes précédemment occupés par des hommes, Tsahal ayant décidé d’ouvrir davantage de postes de combat aux femmes, la semaine dernière encore.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...