Rechercher

Reuven Rivlin reçoit la famille de Mireille Knoll

Après avoir échappé à la rafle du Vel d'Hiv et survécu à la Shoah, l'octogénaire juive a été violemment assassinée dans son appartement du 11e arrondissement de la capitale

Le président Reuven Rivlin reçoit la famille de Mireille Knoll à la résidence présidentielle, le 12 novembre 2018. (Crédit : Kobi Gideon/GPO)
Le président Reuven Rivlin reçoit la famille de Mireille Knoll à la résidence présidentielle, le 12 novembre 2018. (Crédit : Kobi Gideon/GPO)

Le président Reuven Rivlin a reçu lundi la famille de Mireille Knoll à la résidence présidentielle, tuée dans son appartement parisien lors d’un crime antisémite en mars dernier.

Le corps de Mireille Knoll, 85 ans, avait été retrouvé en partie carbonisé vendredi 23 mars dans son logement social de l’avenue Philippe-Auguste (XIe arrondissement), où elle vivait seule, atteinte de la maladie de Parkinson. Les enquêteurs y ont découvert plusieurs départs de feu, puis des traces de coups de couteau sur son corps.

Deux suspects, qui s’étaient connus en prison et s’accusent mutuellement du crime, ont été vite identifiés : Yacine Mihoub, 28 ans, fils d’une voisine, et Alex Carrimbacus, un individu de 21 ans, SDF. Ils sont mis en examen pour « homicide volontaire » et « vol », avec la circonstance aggravante de l’antisémitisme

Le président a chaleureusement reçu le fils de Mireille Knoll, Daniel, et ses filles qui vivent en Israël.

Mireille Knoll, 85 ans, une survivante de la Shoah qui a été retrouvée assassinée dans son appartement à Paris (Crédit : autorisation)

« Votre perte est si douloureuse qu’il n’y a pas de mots pour l’exprimer. Avoir survécu aux atrocités de la Shoah en tant qu’enfant, puis votre mère et grand-mère est retournée vivre à Paris, chez elle. Mais cette même haine, qui l’a poursuivie en tant qu’enfant, n’a pas disparu. Soyons clairs : l’antisémitisme, et toute discrimination, n’est tolérée sous aucune forme », a déclaré Rivlin.

Daniel Knoll avait été reçu par le Premier ministre Benjamin Netanyahu en avril.

Sa famille a créé la Fondation Mireille Knoll, fondée sur des principes de tolérance et de solidarité.

La mort de Mireille Knoll avait causé une importante vague d’indignation en France et notamment une grande « marche blanche », alors que le meurtre de Sarah Halimi survenu 11 mois plus tôt était toujours dans les mémoires.

Sarah Halimi (Crédit : autorisation de la Confédération des Juifs de France et des amis d’Israël)

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...