Rivlin appelle à redoubler d’efforts pour intégrer les Juifs éthiopiens
Rechercher

Rivlin appelle à redoubler d’efforts pour intégrer les Juifs éthiopiens

Parlant au festival annuel du Sigd, le président a dit qu'Israël a beaucoup fait pour la communauté, mais que cela ne suffit pas

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Le président Reuven Rivlin a déclaré mercredi que les efforts d’Israël pour intégrer la communauté juive d’origine éthiopienne se sont révélés insuffisants et devraient être augmentés par de nouvelles initiatives.

Rivlin a parlé lors d’un événement à Jérusalem célébrant le Sigd – une fête juive éthiopienne célébrant chaque année l’aspiration à un retour de l’exil à Sion.

« La société israélienne a essayé de faire des choses importantes et merveilleuses, mais n’a pas fait assez », a déclaré Rivlin, a rapporté la Dixième chaîne. « Je crois qu’il est en notre pouvoir de corriger cette situation. »

Le ministre de l’Intégration Zeev Elkin et le maire de Jérusalem Nir Barkat ont également assisté à la ceremonie.

ברכותי לבני העדה האתיופית ולעם ישראל כולו לרגל חג הסיגד. בני העדה שזכו להגשים את חלום הדורות ולעלות לירושלים, נאלצו להתמ…

Posted by ‎Reuven Ruvi Rivlin – ראובן רובי ריבלין‎ on Wednesday, 11 November 2015

Les membres de la communauté éthiopienne d’Israël ont organisé une série de manifestations à travers le pays il y a quelques mois pour protester contre ce qu’ils perçoivent commme des décennies de discrimination.

Les manifestations ont été déclenchées suite à la publication d’une vidéo montrant une attaque apparemment non provoquée de policiers contre un soldat israélien d’origine éthiopienne au mois d’avril.

Des milliers de personnes étaient descendues dans la rue pour exiger que le gouvernement traite du racisme systématique et institutionnalisé présumé envers la communauté éthiopienne d’Israël. Les activistes avaient également exprimé leur frustration face à ce qu’ils ont présenté comme les lacunes de l’Etat concernant la qualité de la vie de leur communauté.

Se tenant le 29e jour du mois juif de ‘Hechvan, le festival Sigd rappelle les récits bibliques sur la façon dont Ezra le Scribe et Néhémie, le constructeur du Second Temple, ont renouvelé l’alliance entre Dieu et les Israélites en lisant la Torah aux exilés qui sont retournés à Jérusalem.

La communauté juive en Ethiopie, forte de 80 000 âmes et appelée Beta Israël, célébrait l’événement en jeûnant et en montant sur une montagne où leurs dignitaires religieux, connus sous le nom de Kesim, prononçaient des discours et lisaient dans leurs rouleaux de la Torah, qui sont traditionnellement écrits dans l’ancienne langue guèze. Les Kesim rappelaient au public rassemblé de respecter les commandements de la Torah et de mériter ainsi un retour à Sion. L’événement se terminait avec un repas festif.

Bien que les Juifs éthiopiens en Israël aient réalisé le vieux rêve, ils continuent de respect la fête et se rassemblent chaque année à la promenade Sherover dans le quartier d’Armon Hanatsiv à Jérusalem, qui domine la Vieille Ville et le mont du Temple. Les participants écoutent les sermons traditionnels et partagent un repas festif.

La fête est reconnue comme un événement national en Israël et le ministère de l’Intégration fournit des autobus pour amener les participants depuis les villes du pays qui abritent d’importantes communautés éthiopiennes.

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...