Rivlin condamne l’attaque dans une église en France
Rechercher

Rivlin condamne l’attaque dans une église en France

Pour le président, qui a rencontré le custode de Terre Sainte, cette attaque 'montre le vrai visage de la nature brutale et de l’horreur du terrorisme'

Le président Reuven Rivlin (à droite) avec le père Francesco Patton, nouveau custode de Terre Sainte, à Jérusalem, le 26 juillet 2016. (Crédit : GPO/Mark Neiman)
Le président Reuven Rivlin (à droite) avec le père Francesco Patton, nouveau custode de Terre Sainte, à Jérusalem, le 26 juillet 2016. (Crédit : GPO/Mark Neiman)

Suite à l’attaque terroriste dans une église de Saint-Etienne-du-Rouvray, en France, le président Reuven Rivlin a répété son appel à une unité internationale face à la menace du terrorisme et à la haine religieuse.

« Cette attaque montre le vrai visage de la nature brutale et de l’horreur du terrorisme. C’est une attaque par des extrémistes radicaux, terroristes, qui ont frappé dans un symbole de la paix même et assassiné de sang-froid dans une maison de Dieu, alors qu’ils prétendent parler en son nom. »

Il a souligné que « tout le monde libre doit comprendre que nos valeurs sont attaquées. Nous devons combattre pour les défendre, de peur que nous ne soyons envahis par des vagues d’intolérance et de haine. Il a ajouté qu’Israël « se tient aux côtés du peuple de France, et nous envoyons nos pensées et nos prières aux victimes et à leurs familles. »

Dans la journée, Rivlin avait rencontré le père Francesco Patton, nouveau custode de Terre Sainte.

Le président lui a déclaré que « le monde entier doit se lever et combattre pour mettre fin aux terribles vents de fondamentalisme de ceux qui pensent qu’ils ont le droit de blesser ou même de tuer ceux qui n’ont pas les mêmes croyances qu’eux. C’est notre devoir, à chacun d’entre nous, de toutes les pays, de toutes les religions, de tous les êtres humains de s’opposer à cela. »

Le père Francesco Patton (au centre), nouveau Custode de Terre Sainte, à Jaffa, le 11 juin 2016. (Crédit : Héloïse Fayet/Times of Israel)
Le père Francesco Patton (au centre), nouveau Custode de Terre Sainte, à Jaffa, le 11 juin 2016. (Crédit : Héloïse Fayet/Times of Israel)

Il a répété au père Patton que « le gouvernement d’Israël et la nation d’Israël respectent la capacité de chaque être humain à prier Dieu comme ils le choisissent. »

Il a ajouté que « l’une des valeurs les plus importantes qu’Israël détient est le principe de liberté de prier Dieu selon les croyances de chacun. Nous savons très bien ici à Jérusalem qu’il n’y a qu’un seul Dieu, il est notre Dieu à tous, et il nous a donné la liberté de le prier selon nos croyances. Bien que certains parlent de guerre religieuse, c’est un blasphème. »

Rivlin a conclu, en s’adressant au custode, que « votre position de gardien de vos croyances à Jérusalem est très important pour nous et je vous accueille du fond du cœur, en tant que président d’Israël et en tant que septième génération de Hiérosolymites. L’année dernière, j’ai rendu visite au pape et nous avons parlé de la terre des monastères dans la vallée du Jourdain. Beaucoup de personnes dans le monde voudraient visiter cet endroit important, qui est d’après vos traditions le lieu du Baptême, et nous travaillons au développement de cette région pour accueillir les pèlerins et pour conserver l’eau. Notre coopération ensemble sur ce sujet avec tous les peuples de Terre Sainte est un message adressé au monde entier. »

Le père Patton a remercié le président pour ses paroles chaleureuses, et a déclaré avoir visité Israël « il y a plusieurs années, et être fier de revenir pour servir mon ordre et le Pape. Je suis très ouvert à toute sorte de coopération, nous savons que nous avons toujours travaillé ensemble et maintenu nos bonnes relations, comme vous le dites, c’est un message au monde entier. Aujourd’hui, le message provenant de cette région n’est pas bon, et nous devons travailler à la paix. Dieu demande que nous travaillions pour la paix. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...