Royaume-Uni : Mise en garde contre une maladie infantile liée au coronavirus
Rechercher

Royaume-Uni : Mise en garde contre une maladie infantile liée au coronavirus

Ces cas présentent des paramètres communs avec le syndrome de choc toxique et la maladie de Kawasaki atypique ; les écoles israéliennes sont censées rouvrir dimanche

Des enfants, confinés à cause du coronavirus, jouent à mettre des masques sur leurs animaux en peluche, le 29 mars 2020. (Crédit : Chen Leopold/Flash90)
Des enfants, confinés à cause du coronavirus, jouent à mettre des masques sur leurs animaux en peluche, le 29 mars 2020. (Crédit : Chen Leopold/Flash90)

Le service de santé national britannique (NHS) a lancé une alerte à l’attention des médecins les mettant en garde contre une maladie émergente qui pourrait être fatale pour les enfants, et qui serait liée au COVID-19.

« Il a été rapporté qu’au cours des trois dernières semaines, il y a eu une augmentation apparente du nombre d’enfants de tous âges présentant un état inflammatoire multi-système nécessitant des soins intensifs à Londres et également dans d’autres régions du Royaume-Uni », a déclaré le NHS dans une lettre adressée dimanche aux médecins, selon un rapport du Health Service Journal.

« Ces cas présentent des paramètres communs avec le syndrome de choc toxique et la maladie de Kawasaki atypique correspondant à un COVID-19 grave chez les enfants », poursuit la lettre. « On craint de plus en plus qu’un syndrome inflammatoire lié au SRAS-COV-2 n’apparaisse chez les enfants au Royaume-Uni, ou qu’un autre agent pathogène infectieux, non encore identifié, ne soit associé à ces cas. »

Le NHS a demandé aux médecins d’envoyer à l’hôpital tous les enfants atteints du syndrome.

On ignore combien de cas de ce syndrome ont été recensés, mais le nombre serait faible, ont rapporté les médias britanniques.

Une version de la lettre a également été envoyée aux médecins par la Paediatric Intensive Care Society (PICS), qui a publié lundi une déclaration informant les parents que la probabilité que leurs enfants développent le syndrome est très faible.

« Si vous êtes un parent, soyez assuré que les maladies graves résultant du COVID-19 semblent toujours être un événement très rare chez les enfants », a écrit la PICS.

En parallèle de ces annonces, en Israël, le gouvernement a voté en faveur d’une réouverture progressive des écoles, et ce dès dimanche prochain. Cette décision dépend à la fois de la baisse du nombre de contamination et des résultats des recherches menées par le ministère de la Santé sur le taux de contamination chez les enfants. Cette décision doit être confirmée vendredi.

Les écoles israéliennes sont fermées depuis mi-mars, depuis que le gouvernement a instauré des mesures d’urgence pour tenter d’endiguer la propagation du coronavirus.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...