Israël en guerre - Jour 291

Rechercher

Ryad, Washington, Londres et Berlin appellent leurs ressortissants à quitter le Liban

Le Hezbollah et des factions palestiniennes basées au Liban ont échangé des tirs avec l'armée israélienne, le Hamas affirmant avoir lancé une salve de "30 roquettes" depuis le sud du pays vers le nord d'Israël

De la fumée s’élevant après des tirs d'artillerie israélienne à al-Bustan, village frontalier entre le Liban et Israël, dans le Sud-Liban, le 18 octobre 2023. (Crédit : Hussein Malla/AP Photo)
De la fumée s’élevant après des tirs d'artillerie israélienne à al-Bustan, village frontalier entre le Liban et Israël, dans le Sud-Liban, le 18 octobre 2023. (Crédit : Hussein Malla/AP Photo)

Les Etats-Unis, le Royaume-Uni et l’Allemagne ont appelé jeudi leurs ressortissants à quitter le Liban, sur fond de tensions avec Israël dans le sud du pays.

Depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas déclenchée le 7 octobre par l’attaque sans précédent du groupe terroriste islamiste palestinien sur le sol israélien, des affrontements ont lieu quotidiennement entre le puissant groupe terroriste libanais du Hezbollah, allié du Hamas, et Israël à la frontière entre les deux pays.

Dans un communiqué jeudi, l’ambassade américaine à Beyrouth a « exhorté les citoyens américains au Liban à planifier leur départ le plus tôt possible » tant que des vols commerciaux sont encore disponibles. « Nous recommandons aux citoyens américains qui choisissent de ne pas partir, de préparer des plans d’urgence », a-t-elle ajouté sans donner plus de détails.

« Si vous êtes actuellement au Liban, nous vous encourageons à partir maintenant, tant que des options commerciales restent disponibles », a aussi indiqué l’ambassade britannique.

Dans la soirée, le ministère allemand des Affaires étrangères a également demandé à ses ressortissants de « quitter le Liban » via « les options de voyage commerciales existantes ».

« Des affrontements militaires répétés ont lieu dans la zone frontalière », a ajouté Berlin dans un communiqué, estimant qu’ils « peuvent s’intensifier à tout moment ».

Jeudi, le Hezbollah et des factions palestiniennes basées au Liban ont de nouveau échangé des tirs avec l’armée israélienne, le Hamas affirmant avoir lancé une salve de « 30 roquettes » depuis le sud du pays vers le nord d’Israël.

Des soldats israéliens patrouillent près de la frontière avec le Liban, au nord d’Israël, le 19 octobre 2023. (Crédit : David Cohen/Flash90)

Le Hezbollah a déclaré lui avoir ciblé plusieurs positions israéliennes, notamment avec des « missiles guidés ». L’armée israélienne a déclaré avoir riposté à des frappes.

Mercredi, l’Arabie saoudite avait appelé ses citoyens à quitter le Liban « immédiatement », emboîtant le pas au Koweït.

La France, l’Allemagne et l’Australie et d’autres pays occidentaux ont également averti leurs citoyens d’éviter de voyager au Liban.

Les affrontements à la frontière israélo-libanaise ont fait depuis le 7 octobre une vingtaine de morts côté libanais, selon un décompte de l’AFP, dont 13 terroristes du Hezbollah mais aussi un journaliste de l’agence Reuters et deux civils. Côté israélien, au moins trois personnes ont été tuées.

Plus de 1 400 personnes ont été tuées sur le territoire israélien par les terroristes du Hamas depuis le 7 octobre, en majorité des civils fauchés par balles, brûlés vifs ou morts de mutilations au premier jour de l’attaque des combattants du groupe terroriste islamiste palestinien menée à partir de Gaza, selon les autorités israéliennes.

Selon l’armée israélienne, environ 1 500 terroristes du Hamas ont été tués dans la contre-offensive ayant permis à Israël de reprendre le contrôle des zones attaquées.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.