Israël en guerre - Jour 231

Rechercher
Les victimes des massacres du Hamas du 7/10/2023

Said David Moshe, 75 ans, vétéran de Yom Kippour et agriculteur passionné

Son épouse Adina, 72 ans, a été enlevée par le Hamas et elle est retenue en otage à Gaza tandis que lui-même a été assassiné au kibboutz Nir Oz, le 7 octobre

Sa'd David Moshe (Autorisation)
Sa'd David Moshe (Autorisation)

Said David Moshe, 75 ans, a été assassiné par des terroristes du Hamas dans son habitation du kibboutz Nir Oz, le 7 octobre.

Son épouse, Adina, 72 ans, a été enlevée et est détenue en captivité à Gaza. son kidnapping avait été filmé et publié sur internet.

Les membres de leur famille ont indiqué que le couple s’était réfugié dans la pièce blindée de la maison au moment où les terroristes semaient la désolation dans le kibboutz. Ces derniers sont finalement parvenus à tirer à travers la fenêtre, tuant Said, et ont réussi à faire exploser la porte de la pièce, se saisissant d’Adina et l’emmenant avec eux.

Said et Adina vivaient au kibboutz Nir Oz depuis plus de cinq décennies. Ils avaient aidé à développer la communauté dynamique et vibrante, telle qu’elle était avant l’assaut meurtrier du groupe terroriste du Hamas, le 7 octobre. Said était né en Irak et il était arrivé en Israël en 1950, quand il était tout petit, avec ses parents.

En 1973, il avait été sur le front de la guerre de Yom Kippour, déployé sur le plateau du Golan où il s’était battu contre l’invasion syrienne aux côtés de son frère, le sergent Sasson Moshe, tué au combat.

Alors que des rumeurs laissaient entendre, sur Internet, qu’il était le personnage à l’origine du logo « Dod Moshe » – une marque de légumes – sa famille a démenti l’information tout en ajoutant qu’il « est néanmoins indubitable qu’il en avait l’esprit ». Le septuagénaire était, en effet, un agriculteur de longue date qui aidait à cultiver les pommes de terre, les carottes et les radis vendus par l’entreprise dans le pays tout entier.

« Il a été un fermier tout au long de sa vie », a raconté sa fille, Maya Shoshany, au journal Israel Hayom. « A chaque fois qu’un membre de la famille élargie se rendait dans le kibboutz, il adorait lui faire visiter les lieux ; il ramassait des pommes de terres qu’il cueillait dans le sol avec les enfants et mon père leur montrait comment le faire correctement ».

Le neveu de Moshe, Yariv Moshe, a expliqué que son oncle « était un vrai kibbutznik. Il croyait en la vie communautaire, il croyait dans le travail acharné. Il était responsable depuis des décennies de l’agriculture dans le kibboutz et ses produits étaient vendus dans le monde entier. On allait lui rendre visite tous les ans et on revenait toujours avec des sacs de légumes ».

Shoshany a précisé que son père « était un modéré, il adorait ceux qui croient dans la paix. Il avait travaillé avec de nombreux Bédouins et quand Gaza était encore ouvert [avait que le Hamas n’en prenne le contrôle], il travaillait aussi avec des gens de là-bas ».

Yariv, le fils de Sasson, a indiqué que son oncle et la famille toute entière croyaient dans la paix et dans la réconciliation.

« Ma tante et mon oncle croyaient dans la coexistence », a-t-il confié au site d’information Walla. « Said avait dit, après la mort de mon père, qu’il n’avait pas ressenti de colère après avoir vu les soldats syriens qui avaient été faits prisonniers. Tout ce que voulaient Said et Adina dans la vie, si près de la frontière avec Gaza, c’était la paix, un voisinage heureux ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.