Sécurité renforcée pour la ministre de l’Éducation après des menaces de mort
Rechercher

Sécurité renforcée pour la ministre de l’Éducation après des menaces de mort

La semaine dernière, un anti-vax a été inculpé pour un message WhatsApp proclamant "nous assassinons et tuons des gens", en référence à un conseiller récemment tué par balle

La ministre de l'Education Yifat Shasha-Biton  a assisté à la réunion de la faction Nouvel espoir à la Knesset, le 2 août 2021. (Crédit :YonatanSindel/Flash90)
La ministre de l'Education Yifat Shasha-Biton a assisté à la réunion de la faction Nouvel espoir à la Knesset, le 2 août 2021. (Crédit :YonatanSindel/Flash90)

La ministre de l’Education Yifat Shasha-Biton a bénéficié dimanche d’une sécurité renforcée suite à la multiplication des menaces à son encontre, trois jours avant la rentrée des classes.

Mme Shasha-Biton, membre du parti Tikva Hadasha, a critiqué de manière particulièrement virulente une grande partie de l’approche du gouvernement face au coronavirus.

Alors qu’elle s’était initialement opposée à la vaccination des enfants dans les écoles dès leur réouverture cette semaine, elle est finalement revenue sur sa vive opposition.

Vendredi, un résident de Tel Aviv âgé de 63 ans a été inculpé par le tribunal de première instance de Petah Tikva pour avoir menacé la vie de Shasha-Biton et celle de sa famille.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...