Selon son architecte, le mémorial de la Shoah de Berlin ne pourrait pas être construit aujourd’hui
Rechercher

Selon son architecte, le mémorial de la Shoah de Berlin ne pourrait pas être construit aujourd’hui

Peter Eisenman cite une hausse de l’antisémitisme et de la xénophobie en Allemagne et aux Etats-Unis, affirmant que ‘le climat social a changé’

Vue aérienne du Mémorial de l'Holocauste de Berlin (Crédit : de:Benutzer:Schreibkraft/Creative Commons/ Wikimedia)
Vue aérienne du Mémorial de l'Holocauste de Berlin (Crédit : de:Benutzer:Schreibkraft/Creative Commons/ Wikimedia)

L’architecte américain qui avait créé le Mémorial de l’Holocauste de Berlin a expliqué qu’un tel ouvrage ne pourrait plus être construit aujourd’hui en raison de la hausse de l’antisémitisme et de la xénophobie.

Dans une interview publiée la semaine dernière dans l’hebdomadaire allemand Die Zeit, Peter Eisenman a indiqué que l’atmosphère actuelle de haine en Allemagne et aux Etats-Unis ne l’aurait pas autorisé à construire un tel mémorial.

“Le climat social a changé. Beaucoup de choses qui étaient considérées comme acceptables sont aujourd’hui remises en question”, a indiqué Eisenman.

Le Mémorial national de l’Holocauste, qui avait coûté 14,5 millions de dollars, avait ouvert en 2005 après des années de débat et de discussion sur sa création et l’objet de son orientation.

Créé à l’initiative d’un activiste non-juif, le mémorial comprend le monument abstrait et en surface créé par Eisenman — 2 711 dalles de pierre ressemblant à des tombes de hauteur variée qui occupant un îlot urbain entier – et une exposition souterraine narrant le récit du meurtre systématique par les Nazis de 6 millions de Juifs.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...