Séoul restitue des œuvres au musée d’Israël après un prêt prolongé
Rechercher

Séoul restitue des œuvres au musée d’Israël après un prêt prolongé

Des œuvres impressionnistes et post-impressionnistes ont été exposées au musée Hangaram en mai et en août

Jessica Steinberg est responsable notre rubrique « Culture & Art de vivre »

Renoir, Pissarro, Gauguin, and Monet welcomed back to the Museum

🛬 🖼️ Korean Air flight KE9957 landed at Ben Gurion Airport last week, carrying some priceless cargo: 106 masterpieces by greats artists including Renoir, Pissarro, Gauguin, and Monet, returning home to the Israel Museum after an unexpectedly prolonged stay in South Korea. These priceless Impressionist and Post-Impressionist artworks were on loan for almost a year at the Hangaram Art Museum at the Seoul Art Center. ⁣⁣⁣⁣⁣⁣⁣⁣The Israel Museum regularly lends works – and entire exhibitions – to institutions around the world, but as we all know, nothing is “regular” about 2020, and this was no exception; the traveling exhibition faced lockdowns, airport closures, social distancing laws, and other challenges unique to this time. ⁣⁣⁣⁣This loan coincided with the beginning of the coronavirus outbreak in South Korea, meaning that the exhibition drew smaller-than-expected crowds. Then in late May, after the exhibition was dismantled and the works prepped for their flight back home, the Israel Museum received an unusual request: the Hangaram Museum sought to reassemble and reopen the exhibition for an additional two months. The request was granted and the second “installment” was a resounding success, with tens of thousands of visitors viewing these art treasures. ⁣⁣⁣⁣⁣⁣⁣After the exhibition finished its successful second run on August 19 – cut short due to rising numbers of Covid 19 cases in Seoul – it was dismantled once again and prepared for the return journey. But the cancellation of flights due to lockdowns in both Israel and Korea meant yet another delay, and so the works sat, crated and ready to go.⁣⁣⁣⁣⁣⁣⁣⁣These masterpieces were finally welcomed back to the Museum this week. The video below captures highlights of this happy reunion. We are grateful to the many people who made this complex and important operation a success. ⁣From the Israel Museum: Sivan Eran-Levian, Head of Traveling Exhibitions; Chandi Medad, Traveling Exhibitions Coordinator; Henk van Doornik, Head of Shipping and Loans; Tal Markovich Elispur, PMO, Shipping and Loans; Oded Rahamim, Chief Security and Contingency Officer; Gil Eitan, Deputy Head of Security; Yaniv Cohen, Head of Technical Services; Daniel Galperin , PMO, Fine Arts Wing; Sharon Tager, Head of Conservation; Dr. Adina Kamien, Senior Curator, Department of Modern Art; Efrat Aharon, Associate Curator, Department of Modern Art; Liat Benzgida , Project Manager of Exhibition Installation and Collection Management; and Dalia Angel, Budget and Insurance Officer… and from Transclal Fine Arts Ltd.: @Yoram.margalit.3 , CEO; Orna Gez, Exhibition Manager; Eli Tedgi, Operations Manager; and; Lea Shusha, Freight Forwarding. ⁣⁣⁣⁣⁣⁣⁣⁣⁣⁣⁣⁣⁣⁣⁣⁣⁣⁣⁣⁣⁣⁣⁣⁣

Posted by Israel Museum, Jerusalem on Thursday, November 19, 2020

Dans le monde des œuvres d’art inestimables, comme pour tout, ce qui est prêté doit être rendu. Mais la pandémie de coronavirus a eu son lot de situations inhabituelles, et parmi elles, la prolongation du prêt de 106 œuvres d’art par le musée d’Israël au musée d’art Hangaram en Corée du Sud.

Les tableaux, qui vont de Renoir à Pissaro en passant par Gauguin et Monet, ont été restitués la semaine dernière après quasiment un an de prêt. Ce dernier a coïncidé avec le début de la pandémie en Corée. Par conséquent, l’exposition initiale n’a pas attiré les foules.

Après le retrait de l’exposition fin mai et la préparation des œuvres pour le vol retour, le musée du Hangaram a demandé une prolongation du prêt de deux mois, afin de pouvoir montrer les œuvres impressionnistes et post-impressionnistes à plus grande échelle.

L’exposition s’est achevée le 19 août et des dizaines de milliers de visiteurs ont pu admirer les trésors artistiques. Mais le trafic aérien a ensuite été suspendu en raison des deuxièmes mesures de confinement prises en Israël et en Corée.

« Le coronavirus nous a piégés et a bloqué ces œuvres en Corée », a déclaré Sivan Eran-Levian, responsable des expositions itinérantes au musée d’Israël. « Comment faire face à la fermeture des aéroports, des galeries et des musées ? »

Le département d’Eran-Levian au Musée d’Israël fonctionne depuis 21 ans, et collabore avec des dizaines de musées dans le monde entier. Lorsque le coronavirus est arrivé en Israël, le musée avait prêté des œuvres à sept musées en Allemagne, en Hollande, au Japon et en Corée.

« D’un seul coup, tout le monde s’est retrouvé dans la même situation et a dû trouver des solutions », a déclaré Eran-Levian. « On fait confiance à ses collègues, mais on a aussi l’impression de perdre un peu le contrôle, alors il fallait trouver des solutions créatives. »

Lorsque le musée israélien a accordé le prêt des 106 chefs-d’œuvre au musée coréen, il ne savait pas quand il les récupérerait. Mais il savait que la demande de l’établissement coréen était justifiée et a donc trouvé un moyen de relever le défi, a commenté Eran-Levian, ajoutant que l’ambassade d’Israël en Corée avait également apporté son aide.

« Nous sommes fiers de notre solution et elle nous a aidés à préparer l’avenir », a indiqué le responsable. « Maintenant, nous savons comment continuer à travailler dans le cadre de cette crise. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...