Rechercher

Sheldon Adelson condamné à payer des dommages à un groupe juif démocrate

Le juge fédéral a déclaré que le magnat des casinos avait eu recours à du "sadisme juridique" pour ruiner économiquement le National Jewish Democratic Council

Sheldon Adelson avec sa femme Miriam à une réunion annuelle de la  at the Republican Jewish Coalition au The Venetian de Las Vegas, le 24 février 2017. (Ethan Miller/Getty Images/via JTA)
Sheldon Adelson avec sa femme Miriam à une réunion annuelle de la at the Republican Jewish Coalition au The Venetian de Las Vegas, le 24 février 2017. (Ethan Miller/Getty Images/via JTA)

Un juge fédéral de New York a condamné le magnat de casinos et milliardaire Sheldon Adelson à payer des dommages et les frais légaux au National Jewish Democratic Council pour avoir eu recours à du « sadisme juridique » afin de dissoudre l’organisation.

Le NJDC existe maintenant seulement de nom puisque l’organisation essaie de recouvrir ses dettes après le lancement d’une bataille juridique commencée avec Adelson en 2012.

Dans sa décision de justice de lundi, le juge américain Paul Oetken a statué « qu’Adelson n’a pas réussi à démontrer que son action judiciaire initiale était de ‘bonne foi' », a rapporté le Courthouse News.

Adelson avait poursuivi le National Jewish Democratic Council en 2012 après le lancement d’une pétition en ligne affirmant que le grand donateur républicain autorisait la prostitution dans son casino à Macau. La pétition comprenait un lien vers un article de l’Associated Press portant des accusations contre Adelson. Une bonne partie de l’argumentation juridique tournait autour du fait de savoir si ajouter un lien constituait un élément suffisamment claire que les accusés citaient des informations disponibles.

Image du MGM Cotai Resort à Macau, le mardi 13 février 2018. (AP Photo/Vincent Yu)

Le lien était ajouté à une pétition en ligne appelant les Républicains à ne pas accepter de l’argent d’Adelson qui, en plus d’être un très important donateur du parti Républicain, finance également des initiatives de charité juive, pro-Israël et médicales.

L’article de l’AP ajoutait à la pétition traitait d’un procès lancé par un ancien employé d’Adelson qui affirmait avoir été licencié pour, entre autres raisons, avoir refusé d’autoriser des prostitués à vendre leurs charmes dans ses casinos.

Richard Emery, l’avocat de NJDC, a déclaré à Courthouse News qu’il prévoyait de déposer plainte contre Adelson le 15 octobre à Las Vegas, où la première plainte a été déposée. Le groupe cherche à obtenir des dommages selon une loi du Nevada qui pénalise les procès futiles, en lien avec 12 autres affaires où Adelson a poursuivi d’autres partis en espérant « les détruire économiquement » pour mettre en évidence un schéma récurrent de recours abusif à des actions en justice.

NJDC et l’ancien président Marc Stanley cherchent à obtenir 24 millions de dollars en dommages et intérêts.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...