Shin Bet : Arrestations dans l’incendie criminel de Duma
Rechercher

Shin Bet : Arrestations dans l’incendie criminel de Duma

L'envoyé spécial de l'ONU au Proche-Orient avait exprimé mercredi son inquiétude devant la lenteur de l'enquête israélienne

L'intérieur d'une chambre de la maison de la famille Dawabsha à Duma. Une poupée enveloppée dans un drapeau palestinien repose dans une poussette en l'honneur d'Ali (Crédit : Eric Cortellessa / Times of Israel)
L'intérieur d'une chambre de la maison de la famille Dawabsha à Duma. Une poupée enveloppée dans un drapeau palestinien repose dans une poussette en l'honneur d'Ali (Crédit : Eric Cortellessa / Times of Israel)

Les services de sécurité israéliens ont procédé ces derniers jours à des arrestations dans l’enquête sur l’incendie attribué à des extrémistes israéliens qui a décimé une famille palestininienne de Cisjordanie en juillet, ont-ils indiqué jeudi.

Le Shin Bet a fait état dans un communiqué de l’arrestation au cours des derniers jours de jeunes gens « soupçonnés d’appartenir à une organisation terroriste juive et d’avoir commis des attentats terroristes », dont celui de Duma le 31 juillet.

L’envoyé spécial de l’ONU au Proche-Orient Nickolay Mladenov a exprimé mercredi son inquiétude devant la lenteur de l’enquête israélienne sur l’incendie criminel.

L’incendie du 31 juillet à Duma a coûté la vie à un bébé palestinien de 18 mois et à ses deux parents, surpris dans leur sommeil. Seul subsiste de la famille un enfant de quatre ans, grièvement brûlé et toujours soigné dans un hôpital israélien.

Des inscriptions retrouvées sur place et des témoignages ont immédiatement désigné comme responsables des extrémistes juifs, peut-être venus des implantations voisines.

La presse israélienne dans son ensemble a fait état ces deux derniers jours de progrès importants dans une enquête sur des actes de « terrorisme juif ». Mais, soumise à un black-out judiciaire sur les investigations en question, elle ne précise pas de quelle affaire il s’agit.

“Quatre mois ont passé depuis l’incendie criminel contre la famille Dawabcheh », dit M. Mladenov dans un communiqué, « cette affaire, largement condamnée par les dirigeants des deux côtés, n’a toujours pas été résolue ».

« Je suis inquiet de la lenteur des progrès et j’appelle les autorités israéliennes à agir vite pour faire en sorte que les auteurs de ce crime terrible soient jugés », avait-il dit.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...