Six policiers blessés dans des affrontements avec des manifestants islamistes à Jaffa
Rechercher

Six policiers blessés dans des affrontements avec des manifestants islamistes à Jaffa

La manifestation est devenue violente après que la police ait tenté de disperser des centaines de personnes scandant "Par l'esprit et par le sang, nous te sauverons Al-Aqsa"

Des policiers dans les rues de Jaffa, le 6 octobre 2015, après de violentes émeutes  (Crédit photo: Tomer Neuberg / Flash90)
Des policiers dans les rues de Jaffa, le 6 octobre 2015, après de violentes émeutes (Crédit photo: Tomer Neuberg / Flash90)

Six policiers ont été légèrement blessés lors d’une manifestation contre les mesures récemment prises par Israël au mont du Temple qui s’est transformée en une émeute violente dans la ville judéo-arabe de Jaffa, mardi soir.

Deux d’entre eux ont été emmenés à l’hôpital Ichilov de Tel Aviv y être soignés.
 
Sur la place principale de la ville, des résidents arabes locaux ont brandi des drapeaux palestiniens et ont scandé « Par l’esprit et par le sang, nous te sauverons Al-Aqsa. »

Les médias israéliens ont rapporté que les manifestants étaient des membres de la branche nord radicale du Mouvement islamique en Israël.

Lorsque la police est arrivée sur les lieux pour disperser la manifestation, qui se tenait sans permis, certains manifestants masqués ont commencé à lancer des pierres sur les policiers. Les manifestants ont également bloqué les routes avec des bennes et des pneus. Six personnes ont été arrêtées.

Des centaines de personnes ont été impliquées dans les emeutes à Jaffa, qui jouxte Tel Aviv.

L’ancien ministre des Affaires étrangères Avigdor Liberman, chef de file du parti Yisrael Beytenu, a déclaré que la manifestation avait prouvé que l’incitation à la haine palestinienne contre Israël avaient un impact même à proximité du centre de Tel Aviv.

Des policiers dans les rues de Jaffa, le 6 octobre 2015, après de violentes émeutes  (Crédit photo: Tomer Neuberg / Flash90)
Des policiers dans les rues de Jaffa, le 6 octobre 2015, après de violentes émeutes (Crédit photo: Tomer Neuberg / Flash90)

La manifestation à Jaffa, à côté de Tel Aviv, vient au milieu d’une recrudescence de la violence et des affrontements entre les forces de sécurité israéliennes et Palestiniens à Jérusalem et en Cisjordanie, après des attaques terroristes qui ont tué quatre Israéliens la semaine dernière.

Trois adolescents palestiniens ont été tués dans des affrontements dimanche et lundi.

Dans un incident séparé mardi soir, des Palestiniens ont atteint un véhicule israélien près de la ville de Naplouse en Cisjordanie, blessant un jeune de 18 ans.

En réponse aux attaques meurtrières, Israël a imposé des restrictions à Jérusalem, interdisant aux Palestiniens d’entrer dans la Vieille Ville, qui abrite le mont du Temple et la mosquée Al-Aqsa.

L’interdiction de 48 heures a été accueillie avec indignation par les Palestiniens et les Arabes israéliens, qui ont déclenché des grèves et sont descendus dans les rues pour protester contre les mesures punitives.

Mardi soir, la police a annoncé la levée de l’interdiction temporaire, et qu’il n’y aurait « pas de restrictions à l’entrée des fidèles » sur le lieu saint.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...