Sondage sur l’antisémitisme : des groupes juifs appellent l’UE à agir
Rechercher

Sondage sur l’antisémitisme : des groupes juifs appellent l’UE à agir

Les Congrès juifs ont appelé les dirigeants à prendre des mesures après qu'un sondage a révélé que 90 % des Juifs européens ont ressenti une hausse du sentiment anti-juif

Un membre de la communauté juive devant les pierres tombales brisées après la profanation de quelque 250 tombes, suite à  une cérémonie au cimetière juif de Sarre-Union, à l'est de la France, le 17 février 2015. (Crédit : Patrick Hertzog/AFP)
Un membre de la communauté juive devant les pierres tombales brisées après la profanation de quelque 250 tombes, suite à une cérémonie au cimetière juif de Sarre-Union, à l'est de la France, le 17 février 2015. (Crédit : Patrick Hertzog/AFP)

Des groupes juifs ont exhorté lundi les dirigeants européens à prendre des mesures après la révélation par l’Union européenne d’une étude inédite indiquant que près de 90 % des Juifs sentent que l’antisémitisme s’est intensifié dans leurs pays d’origine au cours des cinq dernières années, et que près de 30 % disent avoir été agressés au moins une fois au cours de l’année écoulée.

Le Congrès juif européen a diffusé un communiqué indiquant que le rapport devrait servir d’ « ultime avertissement » aux politiques, et que des mesures ont été prises.

« De nombreux Juifs européens craignent pour leur futur », a déclaré le docteur Moshe Kantor, président de l’EJC. « Ils ont perdu confiance dans les autorités, dans leurs voisins et dans les dirigeants nationaux, et cela a non seulement mené à une crise dans leur relation, mais a conduit à deux démarches extrêmes : émigrer et se couper de leurs communautés juives. »

Le Congrès juif mondial a établi une série de mesures à prendre pour garantir la sécurité des Juifs, et a nommé des partis politiques européens et des dirigeants, qui, dit-il, portent la responsabilité de cette hausse de l’antisémitisme.

Viatcheslav Moshe Kantor, homme d’affaires et philanthrope russe, en juin 2009. (Crédit : Acvec/CC BY-SA 3.0/WikiCommons)

« Il incombe aujourd’hui, plus que jamais, aux dirigeants politiques, de donner le ton sur ce qui est un discours acceptable en Europe », a déclaré Ronald Lauder, président du Congrès juif mondial dans un communiqué.

« Les chefs des partis doivent expulser les membres antisémites sans délai », a-t-il dit. « Les chefs d’Etat doivent montrer ce qu’est un leadership véritable et moral », non seulement en dénonçant l’antisémitisme, mais en prenant des mesures pour déraciner l’antisémitisme, d’où qu’il surgisse. »

« Les résultats de ce sondage sans précédent est choquant, mais tristement, il n’est pas surprenant », a déclaré Lauder.

« Comment être surpris par ces résultats quand à Chemnitz, en Allemagne, des antisémites qui s’adonnent au salut nazi sont autorisés à défiler et que la police ne fait rien ; quand en France, Marine Le Pen, dont le père était un antisémite notoire, a failli devenir présidente ; quand en Autriche et en Hongrie, le FPO et Jobbik, deux partis fondés par les néo-nazis, sont les seconds partis et font partie de la coalition au pouvoir, et quand, au Royaume-Uni, Jeremy Corbyn dirige le Labour. »

Des manifestants brandissent des drapeaux allemands à un rassemblement du mouvement de droite « Pro Chemnitz », du parti d’extrême-droite AfD et du parti anti-islam Pegida à Chemnitz, le 1 septembre 2018. (Crédit : AFP PHOTO / John MACDOUGALL)

Lauder a ajouté que les pays européens devaient non seulement renforcer la sécurité autour des communautés juives, mais devait améliorer le secteur de l’Education

L’American Jewish Committee (AJC) a également diffusé un communiqué sur ces résultats « consternants ».

« Les dirigeants européens, qui ont adopté une déclaration à Bruxelles la semaine dernière en faveur de la lutte contre l’antisémitisme, doivent réaliser qu’ils n’ont pas tenu le rythme face à un problème croissant », a déclaré le président de l’AJC, David Harris.

« Ce qu’il faut, ce sont des actions renforcées et durables sur de nombreux fronts pour garantir que les Juifs européens puissent [envisager] leur futur en toute sécurité. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...