Sous-marins : Miki Ganor en prison après avoir demandé à changer son témoignage
Rechercher

Sous-marins : Miki Ganor en prison après avoir demandé à changer son témoignage

Le témoin de l'accusation - qui avait reconnu avoir versé des pots-de-vin à des responsables, y restera 5 jours. Selon le juge, les soupçons doivent être réexaminés

Miki Ganor, impliqué dans l'affaire des sous-marins, devant le tribunal de Rishon Lezion, le 20 mars 2019 (Crédit : Flash90)
Miki Ganor, impliqué dans l'affaire des sous-marins, devant le tribunal de Rishon Lezion, le 20 mars 2019 (Crédit : Flash90)

Le témoin principal de l’Affaire 3000, qui concerne une enquête pour corruption sur fond d’acquisition de sous-marins et qui implique plusieurs proches conseillers du Premier ministre Benjamin Netanyahu, a vu sa détention prolongée pour cinq jours, mercredi, après sa demande soudaine de changements dans son témoignage qui avait entraîné son arrestation.

Le juge Einat Ron de la cour des magistrats de Rishon Lezion a convenu que les soupçons soulevés à l’encontre de Ganor – d’obstruction à la justice, de pots-de-vin, de fraude et de blanchiment d’argent – devaient faire l’objet d’une nouvelle enquête au vu de la nouvelle version des événements présentée par le témoin repentant.

Miki Ganor, ancien représentant en Israël du fabricant naval allemand ThyssenKrupp, avait signé un accord avec les procureurs au mois de juillet 2017 pour coopérer à l’enquête – qui s’est concentrée sur la période pendant laquelle il avait travaillé pour la compagnie, entre 2009 et 2017. Il avait admis avoir versé des pots-de-vin à un certain nombre de hauts-responsables pour aider à garantir les contrats finalement conclus entre ThyssenKrupp et le ministère de la Défense.

La police pense que des responsables israéliens ont ainsi été payés pour favoriser l’avancée d’un accord massif portant sur l’acquisition de sous-marins pour un montant estimé à des centaines de millions de dollars, un dossier considéré par certains comme le plus important scandale de corruption présumé de toute l’histoire du pays.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...