Sur scène, l’acteur accusé de harcèlement sexuel proclame son innocence
Rechercher

Sur scène, l’acteur accusé de harcèlement sexuel proclame son innocence

Les applaudissements ont éclaté dans le théâtre après un plaidoyer passionné de Moshe Ivgy, qui souligne qu’il n’a jamais blessé quelqu’un ‘intentionnellement’

L'acteur Moshe Ivgy pendant son plaidoyer sur les accusations de harcèlement sexuel contre lui, qu'il dément, à la fin de sa représentation théâtrale à Tel Aviv, le dimanche 7 février 2016. (Crédit : Flash90)
L'acteur Moshe Ivgy pendant son plaidoyer sur les accusations de harcèlement sexuel contre lui, qu'il dément, à la fin de sa représentation théâtrale à Tel Aviv, le dimanche 7 février 2016. (Crédit : Flash90)

L’acteur israélien de théâtre et de télévision Moshe Ivgy a proclamé dimanche son innocence face à des accusations d’agression sexuelle contre plusieurs actrices, soulignant sur scène, devant des centaines de spectateurs, qu’il n’avait jamais « blessé quelqu’un intentionnellement ».

« Ce sont des moments difficiles pour ma famille », a déclaré l’acteur, s’adressant au public à la fin de la première de sa nouvelle pièce jouée au théâtre ZOA à Tel Aviv. « J’ai du respect pour tous les êtres humains. Je suis respectueux envers tous les hommes et les femmes avec qui je travaille. »

« Je le répète, je n’ai jamais tenté de blesser quelqu’un intentionnellement », a-t-il continué.

L’acteur israélien a continué en déclarant qu’il ne voulait pas discuter des accusations portées contre lui dans les médias, mais se plierait à toute enquête sur ces plaintes.

« Merci à tous » a-t-il conclu, pendant que la foule applaudissait avec enthousiasme.

Les affirmations contre Ivgy ont déclenché un scandale parmi les associations pour les droits des femmes, beaucoup de militantes appelant à un boycott de la première de l’acteur dimanche. Mais malgré ces appels, des centaines de personnes ont rempli le théâtre, dont nombre d’acteurs israéliens importants, de metteurs en scènes, et d’icones culturelles qui ont assisté au spectacle pour montrer leur soutien à Ivgy.

La police a lance dimanche une enquête préliminaire sur les plaintes d’agressions sexuelles contre l’acteur.

Dans le cadre de l’enquête, qui n’est pas encore considérée comme officielle, deux femmes ont été approchées par la police et il leur a été demandé si elles étaient prêtes à porter formellement plainte contre Ivgy et à témoigner contre lui. Les deux femmes avaient chacune affirmé individuellement qu’elles avaient été sexuellement harcelées par l’acteur, dans des endroits et à des moments différents. La dernière plainte fait référence à un incident qui se serait produit en 2013.

La police pense que les femmes choisiront de ne pas témoigner contre Ivgy.

« Mon client a traversé des jours difficiles », a déclaré Zion Amir, l’avocat d’Ivgy, dans un communiqué de presse publié vendredi.

« Lui et moi pensons que ce sont des sujets cruciaux qui devraient être étudiés par les institutions qui y sont autorisées. Mon client sera heureux de soumettre sa version des évènements s’il lui est demandé de le faire. »

Daniel Douek a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...