Tel Aviv : Appel à manifester en gilets jaunes vendredi 14 décembre
Rechercher

Tel Aviv : Appel à manifester en gilets jaunes vendredi 14 décembre

Au-delà de la France et après avoir touché la Belgique, la vague jaune s'étend jusqu'en Israël, en passant par l'Égypte

Appel à manifester à Tel Aviv en Gilet jaune le 14 décembre (Crédit: capture d'écran Twitter)
Appel à manifester à Tel Aviv en Gilet jaune le 14 décembre (Crédit: capture d'écran Twitter)

Alors qu’une partie de la presse israélienne titre sur la hausse des prix en Israël et la baisse du pouvoir d’achat, un prospectus circule sur les réseaux sociaux (voir la photo illustrant l’article) appelant à manifester à Tel Aviv en gilet jaune ce vendredi.

Le slogan « Les prix augmentent, nous manifestons ! » s’étale en lettres capitales sur fond d’une manifestation de gilets jaunes français.

« La protestation des gilets jaunes arrive en Israël, » continue le prospectus circulant sur Facebook qui donne rendez-vous vendredi 14 décembre à midi au carrefour Azrieli à Tel Aviv.

Pour l’instant, la mobilisation est modeste : le 12 décembre à 17h30, 225 personnes avaient déclaré qu’elles participeront à la manifestation et 409 qu’elles étaient « intéressées » par l’idée de l’événement.

« Ces derniers jours les prix de l’électricité, de l’eau, et des produits alimentaires ont augmenté, affirme le groupe israélien baptisé « Les gilets jaunes, manifestation contre la hausse des prix ».

« Où est le gouvernement qui a promis de prendre en charge le coût de la vie ? Pourquoi les prix continuent-ils d’augmenter, nos salaires sont gelés et personne à Jérusalem ne s’en soucie ?! » tonne le communiqué.

« Nous avons vu ces dernières semaines comment, en France et ailleurs dans le monde, les citoyens sortent dans la rue, enfilent un gilet jaune et font du bruit jusqu’à ce que le gouvernement les écoute continue le message. Il est temps que cela se produise également en Israël ».

Parallèlement à la France, la vague protestataire a agité certaines villes de Belgique, et a même inquiété les autorités égyptiennes qui ont durci les contrôles de l’importation des gilets jaunes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...