Israël en guerre - Jour 236

Rechercher

Texas : À l’approche de l’exécution, l’espoir s’amenuise pour les défenseurs de Jedidiah Murphy

Jedidiah Murphy doit mourir par injection létale, mardi, pour le meurtre d'une femme de 79 ans lors d'un vol de voiture. Pour certains, il serait plus utile à ses codétenus

Jedidiah Murphy porte la kippa offerte par l'un de ses soutiens, le rabbin Yehuda Eber, dans le couloir de la mort de la prison Polunsky à Livingston, au Texas, le 26 octobre 2019. (Crédit : Yehuda Eber via la JTA)
Jedidiah Murphy porte la kippa offerte par l'un de ses soutiens, le rabbin Yehuda Eber, dans le couloir de la mort de la prison Polunsky à Livingston, au Texas, le 26 octobre 2019. (Crédit : Yehuda Eber via la JTA)

JTA – Un rabbin Habad a prévu de se rendre dans le couloir de la mort, au Texas, pour la confession rituelle finale, et Alan Dershowitz d’appeler le gouverneur, alors que l’espoir s’amenuise parmi les défenseurs du prisonnier juif qui doit être exécuté mardi.

Le détenu, Jedidiah Murphy, a tué Bertie Lee Cunningham, 79 ans, lors d’un vol de voiture en 2000 dans le comté de Dallas. Il est prévu qu’il soit mis fin à sa vie par injection létale, mardi 10 octobre, Journée mondiale contre la peine de mort.

Son cas a mobilisé les opposants juifs à la peine de mort, au premier rang desquels Alan Dershowitz, professeur de droit à Harvard et commentateur politique, le chantre Michael Zoosman, ex-aumônier de prison à la tête de L’Chaim, organisation juive contre la peine de mort et le rabbin Dovid Goldstein, rabbin Habad à Houston, qui accompagne et défend Murphy depuis des années.

Murphy et ses défenseurs reconnaissent tous que ses chances d’obtenir la clémence s’amenuisent dangereusement. Quelques jours avant la date fatidique prévue pour l’exécution, Murphy a donc écrit une lettre de remerciement à ses soutiens, dont Dershowitz a communiqué des extraits à la Jewish Telegraphic Agency.

« Veuillez transmettre mes sincères remerciements au professeur Dershowitz pour tout ce qu’il a fait pour moi », écrit Murphy dans la lettre. « Si la clémence m’est refusée, il y a de fortes chances que je n’aie plus beaucoup de temps à vivre. »

Selon la Texas Coalition to Abolish the Death Penalty [NDLT : Coalition texane pour l’abolition de la peine de mort ], depuis 1982, le Texas a exécuté 583 personnes, soit un nombre beaucoup plus élevé que partout ailleurs aux Etats-Unis.

Le Texas a exécuté cinq hommes en 2022, auxquels s’ajoute le même nombre depuis le début de cette année. Quatre autres exécutions, dont celle de Murphy, sont prévues avant la fin de l’année. Si elles sont menées à terme, elles feront de 2023 l’année la plus intense en termes d’exécutions dans cet État depuis 2019, année où le Texas a exécuté neuf condamnés à mort.

Il est toujours possible d’éviter la mise à mort quelques jours avant l’échéance. Il y a exactement quatre ans, Randy Halprin, qui était également juif et devait être exécuté le 10 octobre de cette année, a obtenu un sursis à exécution au motif que le juge qui présidait son procès était antisémite et avait fait usage d’insultes de cette nature. L’an dernier, Halprin a obtenu un nouveau procès.

Dans le cas de Murphy, a déclaré Dershowitz à la JTA, les chances d’une commutation de peine sont très minces. Il a tenté, sans succès, de s’entretenir à ce sujet avec le gouverneur du Texas, Greg Abbott, un Républicain.

Jedidiah Murphy. (Crédit : Département de la justice pénale du Texas via l’AP)

Dans le dossier déposé au nom de Murphy, Dershowitz s’est focalisé sur les circonstances aggravantes invoquées par l’accusation pour plaider en faveur de la peine de mort, et notamment l’enlèvement qui a précédé le meurtre. Murphy n’a jamais été accusé de cet enlèvement, et il existe des preuves d’un alibi.

Dershowitz a également fait valoir que la conclusion du jury selon laquelle Murphy commettrait à nouveau des violences a été démentie par ses longues années d’incarcération sans l’ombre d’un incident. Le Texas Observer a rapporté que Murphy avait suivi les programmes du département de l’aumônerie et souhaitait exercer à ce titre dans le cadre de la prison.

« L’espoir s’épuise, évidemment », a déclaré Dershowitz. « Ce serait une vie gâchée, gâchée. C’est un homme qui pourrait faire le bien en prison : il pourrait aider les autres en utilisant sa foi religieuse. »

En 2016, c’est Goldstein qui a accompagné Murphy lors de sa bar mitzvah et l’a aidé à mettre les tefillin, ou phylactères. Lundi, il se préparait à l’éventualité de devoir assurer un rituel beaucoup plus sombre avec le prisonnier, à savoir la confession juive avant la mort.

Zoosman dit être en contact quotidien avec Murphy.

« Il garde l’espoir, mais il est conscient que le pire peut arriver. Nous sommes à ses côtés, nous le soutenons au mieux », a déclaré Zoosman à la JTA.

Murphy avait 25 ans lorsqu’il a abattu Cunningham et utilisé ses cartes de crédit volées pour acheter des cigarettes et de l’alcool. Il a récemment déclaré à The Forward qu’il était sous l’emprise de la cocaïne et qu’il n’avait aucun souvenir des faits. Il a pour autant avoué le crime. Il n’a pas souhaité répondre à la demande exprimée par la JTA par courriel.

Selon le Forward, encore enfant, Murphy a été abusé par son père biologique ainsi que son père adoptif avant d’être abandonné par sa mère biologique, qui était juive. L’Observer a rapporté qu’il avait tenté de se faire soigner pour une pathologie mentale, l’année précédant le meurtre de Cunningham. Les médecins lui avaient alors diagnostiqué un trouble dissociatif de l’identité mentale, une dépression majeure et une dépendance à l’alcool. Ils avaient alors dit qu’il représentait une menace.

L’établissement dans lequel Murphy est détenu, l’unité Allan B. Polunsky, porte le nom d’un homme de San Antonio lui aussi d’ascendance juive.

L’Observer a fait savoir que le Département de la justice pénale du Texas avait accepté de ne pas pratiquer à l’embaumement de la dépouille de Murphy après sa mort afin de respecter les prescriptions juives contre l’altération des cadavres.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.