Israël en guerre - Jour 150

Rechercher

Texas : Un homme plaide coupable pour l’incendie d’une synagogue en 2021

Franklin Barrett Sechriest risque jusqu'à 20 ans de prison pour l'attaque d'un lieu de culte à Austin ; le conseil d'administration de la Congrégation Beth Israel approuve l'accord

Franklin Barrett Sechriest. (Crédit : Police d'Austin)
Franklin Barrett Sechriest. (Crédit : Police d'Austin)

JTA – L’homme accusé d’avoir mis le feu à une synagogue à Austin, Texas, en 2021 a plaidé coupable à deux accusations fédérales, notamment la destruction de biens religieux, ce qui est considéré comme un crime de haine.

Le conseil d’administration de la Congrégation Beth Israel a approuvé la négociation de peine, indiquant aux membres que l’accord n’avait aucune incidence sur la peine finale de Franklin Barrett Sechriest et notant qu’un procès pourrait aggraver leur traumatisme.

Le sanctuaire, les portes d’entrée historiques et les vitraux de la synagogue réformée ont été endommagés lors de l’incendie d’octobre 2021 que Sechriest a reconnu avoir déclenché lors de l’audience de plaidoirie de jeudi. L’incendie a été éteint après qu’un automobiliste a alerté les autorités. Sechriest, alors âgé de 18 ans, a été arrêté 10 jours après l’incendie après avoir été identifié sur des images de vidéosurveillance.

Les enquêteurs ont trouvé dans la voiture de Sechriest des documents antisémites et racistes ainsi que du matériel pour fabriquer des bombes, selon les détails révélés lors de son inculpation et repris dans un communiqué de presse du ministère de la Justice vendredi. Ils ont également découvert un journal dans lequel il avait écrit : « J’ai mis le feu à une synagogue ».

Dans le cadre de sa négociation de peine, Sechriest a plaidé coupable d’incendie criminel et de crime de haine, mais les procureurs ont abandonné un troisième chef d’accusation, à savoir l’utilisation d’un incendie pour commettre un crime. Il risque jusqu’à 20 ans de prison lorsqu’il sera condamné lors d’une audience séparée, prévue le 23 juin.

Le conseil d’administration de la Congrégation Beth Israel a voté en faveur de la négociation de peine après avoir été consulté par les procureurs, selon un message envoyé à tous les membres jeudi par le rabbin, le président et le directeur-exécutif de la synagogue.

« Une négociation de peine signifie que l’accusé doit admettre sa culpabilité en audience publique et nous permet de commencer à guérir sans le traumatisme d’être soumis à ce qui serait probablement un procès difficile », ont-ils écrit. Ils ont également indiqué que les membres de la synagogue auraient la possibilité de soumettre des lettres expliquant « comment les actions de l’accusé et l’incendie criminel nous ont affectés » avant que Sechriest ne soit condamné.

L’incendie est survenu au milieu d’une série d’incidents antisémites à Austin organisés par la Goyim Defense League, un groupe néo-nazi qui organise des rassemblements antisémites et distribue de la documentation promouvant la haine des Juifs.

Le groupe, qui, selon l’Anti-Defamation League (ADL), est responsable de près de 500 incidents antisémites en 2022,

Des membres du groupe, avaient accroché des bannières sur un viaduc près du centre communautaire juif local, ainsi que de plusieurs synagogues, proclamant « Vax the Jews » (Vaccinez les Juifs), dans les jours qui ont précédé l’incendie de la synagogue et avait diffusé en continu une manifestation au cours de laquelle des croix gammées avaient été brûlées peu après.

Le fondateur du groupe a déclaré au Daily Beast que Sechriest n’était pas associé à la Goyim Defense League.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.