Theresa May salue les liens forts entre la GB et Israël à l’occasion du nouvel an juif
Rechercher

Theresa May salue les liens forts entre la GB et Israël à l’occasion du nouvel an juif

La Première ministre a réaffirmé le soutien de longue date du gouvernement britannique au droit d'Israël à se défendre

Theresa May en juillet 2016 (Crédit : Oli Scarff/AFP)
Theresa May en juillet 2016 (Crédit : Oli Scarff/AFP)

Publiant un article dans la dernière édition du magazine pour les amis conservateurs d’Israel, (un groupe pro-Israël appartenant à son parti conservateur) Theresa May a déclaré que la relation du Royaume-Uni avec Israël « était plus forte que jamais ».

May a affirmé que des liens très proches unissaient les deux pays, en particulier en matière de commerce bilatéral, de recherche scientifique, de coopération sécuritaire et de valeurs communes partagées.

Elle a mis en lumière le fait que le Royaume-Uni et Israël vont bientôt célébrer le centième anniversaire de l’affirmation prononcée par le Secrétaire étranger conservateur Arthur James Balfour « le Royaume-Uni soutient l’établissement d’un état pour le peuple juif » dans la célèbre déclaration de Balfour.

Dans un communiqué à propos de sa première visite en Israël, en tant que ministre de l’Intérieur en 2014, May a écrit qu’elle se souvient « des menaces de morts auxquelles Israel fait face chaque jour, et de la terrible découverte des trois corps des adolescents israéliens tués, » qui avait provoqué la guerre de 2014.

Distinguant les groupes terroristes du Hamas et du Hezbollah, May a affirmé que « le danger auquel Israël fait face est considérable » et a promis que le Royaume-Uni « ferait tout pour s’assurer que les citoyens israéliens se sentent en sécurité dans leur pays ».

S’adressant à la communauté juive de Grande-Bretagne, May a dit être déterminée à « éradiquer les injustices » incluant l’antisémitisme au Royaume-Uni et le boycott des biens et des événements israéliens.

Elle a aussi exprimé sa fierté de travailler avec le rabbin britannique Ephraim Mirvis et la fondation interpartite du mémorial de l’Holocauste britannique pour « consacrer notre engagement » à un nouveau mémorial national de l’Holocauste et à un centre associatif.

« L’Angleterre ne serait pas l’Angleterre sans les Juifs » a écrit May, souhaitant « Chana tova » à la communauté (bonne année) « dans la paix et la santé. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...