Israël en guerre - Jour 138

Rechercher

Tirs de roquettes depuis Gaza ; Israël riposte avec des frappes aériennes

L'armée dit avoir frappé des ateliers et des entrepôt d'armes suite aux roquettes tirées vers Ashkelon et Sderot en riposte à un raid militaire meurtrier à Naplouse

De la fumée s'élève au-dessus d'un immeuble de la bande de Gaza lors d'une frappe aérienne sur l'enclave palestinienne, le 23 février 2023. (Crédit :  MOHAMMED ABED / AFP)
De la fumée s'élève au-dessus d'un immeuble de la bande de Gaza lors d'une frappe aérienne sur l'enclave palestinienne, le 23 février 2023. (Crédit : MOHAMMED ABED / AFP)

L’armée de l’air israélienne a mené un raid aérien contre le groupe terroriste du Hamas dans la bande de Gaza jeudi, aux premières heures de la matinée, quelques heures après le tir de six roquettes vers le sud d’Israël depuis l’enclave côtière – les missiles auraient été lancés en riposte à une incursion israélienne qui avait eu lieu à Naplouse, vingt-quatre heures auparavant.

Les avions de chasse ont touché un atelier de fabrication d’armes du Hamas dans ce centre de la bande, ainsi qu’un « site militaire » situé dans le nord de Gaza qui était utilisé pour stocker des armements maritimes, a noté Tsahal.

« Ce complexe était situé près d’une mosquée, d’un hôpital, d’une école, d’un hôtel et d’un commissariat. Une preuve supplémentaire que l’organisation terroriste du Hamas place ses ressources militaires au cœur de la population civile », a continué l’armée.

« Ces frappes ont porté gravement atteinte aux capacités du Hamas à se renforcer militairement et à s’armer », a-t-elle poursuivi.

Il n’y aurait pas eu de blessé.

Des vidéos partagées sur les réseaux sociaux montrent une large explosion dans un bâtiment près de la côte et un nuage de fumée sombre s’élevant au-dessus de l’enclave densément peuplée dans la lumière du petit matin.

Cette attaque israélienne survient apparemment en riposte à six tirs de roquettes qui ont eu lieu avant l’aube en direction des villes israéliennes d’Ashkelon, de Sdérot et d’autres secteurs des environs de la bande de Gaza.

Tsahal a annoncé que cinq projectiles ont été abattus par le système de défense antimissile du Dôme de fer. Le dernier est retombé dans un champ.

Aucun blessé ni de dégât n’a été signalé. Ces tirs de roquettes n’ont été revendiqués par aucun groupe terroriste palestinien.

Des vidéos postées sur les réseaux sociaux semblent montrer ce barrage de roquettes s’élever depuis l’enclave côtière et leurs interceptions au-dessus des villes israéliennes, notamment d’Ashkelon.

Cette attaque à la roquette survient après e de vifs échanges de coups de feu entre l’armée israélienne et des hommes armés palestiniens qui avaient eu lieu à Naplouse, en Cisjordanie, dans la journée de mercredi. Ces violences auraient fait onze morts et plus de cent blessés du côté palestinien.

Les groupes terroristes palestiniens ont indiqué qu’au moins six morts appartenaient à leurs rangs. Il est difficile de dire pour le moment si les cinq autres étaient impliqués ou non dans ces affrontements.

La police avait antérieurement élevé son niveau d’alerte par crainte de représailles et un porte-parole de l’aile militaire du Hamas avait émis une menace voilée, disant que le groupe terroriste « observe les crimes de plus en plus nombreux qui sont commis par l’ennemi contre notre peuple en Cisjordanie occupée et sa patience est à bout ».

Ziyad Al-Nakhala, leader du Jihad islamique, a qualifié le raid israélien de « crime énorme ».

« Il est de notre devoir en tant que forces de la résistance de répondre sans hésiter à ces crimes », a-t-il ajouté.

Au cours de l’année, les groupes basés à Gaza – en particulier le Jihad islamique – ont tiré des roquettes vers Israël en réponse aux membres qui ont été tués ou arrêtés en Cisjordanie. Il pourrait aussi y avoir potentiellement des représailles depuis la Cisjordanie ou Jérusalem-Est.

Tsahal a indiqué que les soldats étaient entrés mercredi matin dans Naplouse pour arrêter Hussam Isleem, membre éminent du groupe terroriste de la Fosse aux Lions, qui aurait été le troisième membre de la cellule responsable du meurtre du sergent Ido Baruch pendant une fusillade au mois d’octobre. Les deux autres avaient été appréhendés la semaine dernière.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.