Rechercher

Tentative d’attaque sur des policiers israéliens à Hébron

Aucun soldat israélien n'a été blessé lors de cet incident près du Tombeau des patriarches ; Le terroriste présumé a été hospitalisé

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Des soldats israéliens au carrefour Al Aroub, près de Hébron, le 18 juillet 216. Illustration. (Crédit : Wisam Hashlamoun/Flash90)
Des soldats israéliens au carrefour Al Aroub, près de Hébron, le 18 juillet 216. Illustration. (Crédit : Wisam Hashlamoun/Flash90)

Un Palestinien armé d’un couteau a tenté d’attaquer les forces de sécurité israéliennes dans la ville de Cisjordanie de Hébron jeudi, avant d’essuyer les tirs des troupes israéliennes en retour, a indiqué la police.

L’agresseur, qui s’est jeté en hurlant sur un garde-frontière, a été pris en charge à l’hôpital pour y être soigné.

L’hôpital israélien de Jérusalem où il a été admis l’a décrit comme un jeune homme de 25 ans, affirmant qu’il souffrant de blessures modérées.

Aucun soldat israélien n’a été blessé durant l’incident qui a eu lieu sur un point de contrôle de la ville de Cisjordanie, à proximité du Tombeau des patriarches.

La police avait expliqué initialement que l’agresseur portait aussi sur lui une grenade et un pistolet, qui se seraient révélés être des faux. Dans une déclaration faite ultérieurement dans la matinée de jeudi, la police a précisé que ces informations étaient incorrectes et basées sur des soupçons, affirmant qu’aucun armement similaire n’avait été trouvé.

Une image du couteau transporté par l'attaquant palestinien, qui s'est jeté sur des soldats israéliens dans la ville de Hébron, en Cisjordanie, le 4 mai 2017 (Crédit : Police israélienne)
Une image du couteau transporté par l’attaquant palestinien, qui s’est jeté sur des soldats israéliens dans la ville de Hébron, en Cisjordanie, le 4 mai 2017 (Crédit : Police israélienne)

Mercredi, un Palestinien qui transportait une arme blanche a été arrêté par les forces israéliennes à Jérusalem-est, a fait savoir la police.

Selon la porte-parole Louba Samri, le jeune, âgé de 21 ans, a sorti un couteau alors qu’on lui demandait de présenter sa carte d’identité à un point de contrôle à l’entrée du camp de réfugiés de Shuafat. La police n’a pas précisé si l’homme avait tenté d’utiliser son arme. Le suspect a été placé en détention sans éruption de violences et aucun blessé n’est à déplorer.

Même si une baisse marquée des attentats a été enregistrée par les responsables de la sécurité au cours de ces derniers mois, 41 Israéliens, deux Américains, un Britannique, un Palestinien et un ressortissant érythréen ont été tués dans le sillage d’attentats à l’arme blanche, à l’arme à feu et à la voiture-bélier qui a commencé il y a un an et demi.

Selon les chiffres de l’AFP, quelque 250 Palestiniens, un migrant jordanien et un soudanais ont également été tués, la plupart d’entre eux pendant qu’ils menaient des attaques, a précisé Israël, et beaucoup d’autres ont été tués lors d’affrontements avec les troupes de l’armée israélienne en Cisjordanie et à Gaza, ainsi que pendant les attaques aériennes israéliennes dans la bande de Gaza menées en réponse aux attaques de roquettes.

La vague d’attaques palestiniennes qui a commencé en octobre 2015 a été qualifiée d’intifada du « loup solitaire », car de nombreuses attaques ont été menées par des individus qui n’étaient liés à aucun groupe terroriste.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...