13 haredim interpellés après leur opposition à une arrestation à Jérusalem
Rechercher

13 haredim interpellés après leur opposition à une arrestation à Jérusalem

Des heurts ont éclaté après l'arrestation d'un homme soupçonné d'avoir agressé des officiers il y a trois mois ; une vidéo montre une camionnette foncer vers les manifestants

Des ultra-orthodoxes affrontent la police à Jérusalem en raison de l'arrestation d'un étudiant de yeshiva, le 22 juillet 2020. (Capture écran/YouTube)
Des ultra-orthodoxes affrontent la police à Jérusalem en raison de l'arrestation d'un étudiant de yeshiva, le 22 juillet 2020. (Capture écran/YouTube)

La police a arrêté 13 manifestants ultra-orthodoxes à la suite d’affrontements dans la nuit de mercredi à jeudi, provoqués par l’arrestation d’un étudiant de yeshiva soupçonné d’avoir agressé un policier.

Des centaines de personnes ont participé à ces protestations, sans rapport avec la crise du coronavirus, dans le quartier ultra-orthodoxe de Mea Shearim.

L’étudiant aurait perpétré l’agression il y a trois mois.

Les manifestants ont mis le feu à des bennes à ordures dans les rues de la ville pour perturber la circulation et ont fait rouler les poubelles enflammées vers la police.

Pendant les manifestations, le chauffeur d’un pick-up blanc bloqué par les manifestants a foncé sur eux, poussant une benne avec son véhicule dans plusieurs des manifestants avant de s’enfuir.

La police a déclaré qu’elle s’efforçait de localiser le conducteur.

Le quartier de Mea Shearim abrite plusieurs communautés extrémistes ultra-orthodoxes, dont beaucoup se méfient des autorités israéliennes, et les affrontements avec la police n’y sont pas rares.

Au début de ce mois, des heurts avaient éclaté dans le quartier entre les habitants et la police qui tentaient de faire respecter la réglementation sur le port du masque.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...