Israël en guerre - Jour 201

Rechercher

Trump : Le 7 octobre et la réponse d’Israël n’auraient pas eu lieu sous ma présidence

Sans rejeter l'appel à une trêve lancé par Harris, l'ex-président affirme qu'Israël doit "finir le travail" ; il prétend que Biden a enhardi l'Iran, "fauché sous sa présidence"

Jacob Magid est le correspondant du Times of Israël aux États-Unis, basé à New York.

L'ancien président américain Donald Trump s'exprimant dans sa propriété de Mar-a-Lago, à Palm Beach, en Floride, le 4 mars 2024. (Crédit : Rebecca Blackwell/AP Photo)
L'ancien président américain Donald Trump s'exprimant dans sa propriété de Mar-a-Lago, à Palm Beach, en Floride, le 4 mars 2024. (Crédit : Rebecca Blackwell/AP Photo)

L’ancien président américain Donald Trump a déclaré mardi que l’attaque du Hamas du 7 octobre, ainsi que la guerre qu’Israël mène actuellement contre le groupe terroriste palestinien à Gaza, « n’auraient jamais eu lieu » s’il avait été à la Maison Blanche.

« Cela ne serait jamais arrivé si j’avais été président. L’Iran était fauché […] Ils n’avaient pas d’argent pour le Hamas, pour le [groupe terroriste chiite libanais du] Hezbollah, ils étaient fauchés », a-t-il déclaré lors d’un entretien téléphonique sur « Fox & Friends ».

« Ils ne m’auraient pas fait ça. Je vous le garantis. Ils ont fait cela parce qu’ils n’ont aucun respect pour [le président américain Joe] Biden. »

À savoir s’il soutenait la manière dont l’armée israélienne combat à Gaza, Trump a répondu : « Il faut régler le problème. C’est une invasion horrible [qui] a eu lieu. »

L’ancien président a également soutenu la même théorie au sujet de l’invasion de l’Ukraine par la Russie en 2022 et de la guerre qui s’y déroule actuellement.

« De même, la Russie n’aurait jamais attaqué l’Ukraine », a-t-il déclaré. « Jamais. Vous le savez, tout le monde le sait. C’est la faute de Biden. »

Quant à savoir s’il pense que Biden est en train « d’abandonner Israël », Trump a répondu : « Je le crois », avant de se moquer des compétences mentales de son successeur.

« Ce sont des fascistes et des communistes qui l’entourent. Ce sont eux qui prennent les décisions », a-t-il affirmé.

En janvier, Trump a qualifié Biden de « pire président que nous ayons eu dans l’Histoire du pays » et s’est engagé à réparer les dégâts causés, selon lui, par le président.

Interrogé sur son soutien à l’appel de la vice-présidente américaine Kamala Harris en faveur d’une trêve temporaire dans la bande de Gaza, Trump n’a pas rejeté d’emblée l’idée, mais a répété : « Cette attaque contre Israël et, de même, la contre-attaque d’Israël – qui est ce qu’elle est – n’auraient jamais eu lieu si j’avais été président. »

Les soldats de l’armée israélienne, en opération dans la bande de Gaza, sur une photo non-datée diffusée le 4 mars 2024. (Crédit : Armée israélienne)

Il a semblé affirmer une nouvelle fois que les élections américaines de 2020 avaient été volées avant de dire que « toutes ces personnes qui sont mortes en Ukraine, en Russie et en Israël, toutes ces régions qui sont détruites – les gens mèneraient une vie formidable en ce moment même ».

« Nous allons nous retrouver dans la troisième guerre mondiale », a affirmé Trump.

L’ancien président avait fait des déclarations similaires en janvier, après avoir remporté les élections primaires dans l’Iowa. Sans étayer ses propos, il avait alors déclaré que s’il était réélu lors des élections américaines de novembre, il résoudrait « très rapidement » les guerres de Gaza et d’Ukraine.

Il n’a pas précisé comment il y parviendrait.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.