Rechercher

Tsahal abat un drone du Hezbollah venu du Liban

Selon l'armée, les troupes ont surveillé le petit quadrirotor pendant toute la durée de son vol et l'ont abattu alors qu'il entrait dans l'espace aérien israélien

Un drone du Hezbollah abattu par l'armée israélienne après avoir franchi la frontière israélienne, le 4 janvier 2022. (Forces de défense israéliennes)
Un drone du Hezbollah abattu par l'armée israélienne après avoir franchi la frontière israélienne, le 4 janvier 2022. (Forces de défense israéliennes)

L’armée israélienne a rapporté avoir abattu mardi un drone piloté par le groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah qui a pénétré en Israël.

Selon le communiqué de Tsahal, les troupes ont surveillé le drone pendant toute la durée de l’opération.

Le dispositif a été abattu alors qu’il entrait dans l’espace aérien israélien, mais l’armée n’a pas précisé de quelle manière elle a procédé.

Une photo du drone publiée par l’armée montre un petit quadrirotor qui ne semble pas armé.

« Les forces israéliennes continueront à agir pour empêcher les violations de la souveraineté de l’État d’Israël », indique le communiqué.

Il n’y a pas eu de déclaration immédiate de la part du Hezbollah ni des médias affiliés concernant le drone.

Des incursions de drones du Hezbollah en Israël sont fréquemment signalées. En août, lorsque l’armée a déclaré avoir abattu un drone appartenant au Hezbollah, quelques jours après le plus important échange de tirs à la frontière depuis la deuxième guerre du Liban de 2006 entre Israël et le groupe terroriste soutenu par l’Iran.

L’incident de mardi est survenu le lendemain de l’anniversaire de l’attaque de drone des États-Unis qui a tué le commandant iranien de la Force al-Qods, Qassem Soleimani, responsable des opérations iraniennes à l’étranger et du soutien de groupes armés tels que le Hezbollah.

Cette journée a été marquée par une série d’attaques qui ont mis en évidence la portée des milices alliées de l’Iran, notamment la prise d’un navire en mer Rouge par les rebelles houthis du Yémen, le ciblage de l’aéroport international de Bagdad par des drones armés et le piratage du site web du Jerusalem Post et du Maariv.

Le groupe terroriste a également plusieurs fois abattu des drones israéliens entrés dans l’espace aérien libanais, comme en septembre lorsque le groupe a annoncé avoir abattu un drone israélien à la périphérie du village de Yater, dans le sud du Liban.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...