Tsahal arrête 30 membres du Hamas en visite dans le village d’un terroriste
Rechercher

Tsahal arrête 30 membres du Hamas en visite dans le village d’un terroriste

Selon l'armée, les personnes détenues à Turmus Aya sont des étudiants à l'université de Birzeit, dont certains sont impliqués dans des activités terroristes

Des étudiants de l'Université Birzeit visitent la maison démolie de Muntasir Shalabi à Turmus Ayya le 14 juillet 2021.(Crédit : courtoisie)
Des étudiants de l'Université Birzeit visitent la maison démolie de Muntasir Shalabi à Turmus Ayya le 14 juillet 2021.(Crédit : courtoisie)

Tsahal a déclaré avoir arrêté des dizaines de membres du Hamas mercredi après qu’ils ont effectué une visite de solidarité au village de Cisjordanie d’un Palestinien accusé d’avoir tué un étudiant israélien.

Lors d’une opération conjointe avec la police des frontières et le service de sécurité Shin Bet, les forces de sécurité israéliennes ont fait une descente dans deux bus remplis d’étudiants palestiniens alors qu’ils sortaient de Turmus Ayya. Les étudiants placés en détention avaient visité la maison de Montasir Shalabi, que Tsahal a démoli la semaine dernière dans le cadre de leur politique controversée visant à dissuader de futurs attentats.

Les suspects faisaient partie de la faction étudiante du Hamas à l’université de Birzeit, a déclaré Tsahal dans un communiqué, ajoutant que « certains des militants arrêtés étaient directement impliqués dans des activités terroristes, qui comprenaient des transferts d’argent, des incitations et l’organisation d’activités du Hamas en Cisjordanie. »

L’armée israélienne n’a pas précisé le nombre de suspects qu’elle avait arrêtés, mais les médias israéliens ont indiqué qu’environ la moitié des 60 étudiants à bord des bus avaient été amenés pour être interrogés.

Une invitation à la manifestation étudiante de mercredi, publiée sur les médias sociaux, indiquait : « La faction étudiante du Hamas à l’université de Birzeit vous invite à rendre visite à la famille du prisonnier héroïque Montasir Shalabi, qui a mené [l’attaque] héroïque à la [jonction de Tapuah] ».

Shalabi est accusé d’avoir tué Yehuda Guetta, 19 ans, à la jonction de Tapuah, dans le nord de la Cisjordanie, le 2 mai. La fusillade a également blessé deux autres adolescents israéliens, dont l’un grièvement.

Yehuda Guetta, 19 ans, a été tué lors d’une fusillade en voiture en Cisjordanie (Crédit : courtoisie)

L’homme de 44 ans est soupçonné de s’être rendu en voiture à Tapuah Junction, dans le nord de la Cisjordanie, et d’avoir ouvert le feu sur le groupe d’étudiants israéliens d’une yeshiva de l’implantation voisine d’Itamar.

Le père de sept enfants a finalement été arrêté après une chasse à l’homme de trois jours. Guetta a succombé à ses blessures une heure après l’attentat.

Shalabi a la double nationalité américaine et palestinienne, et de hauts responsables américains ont contacté leurs homologues israéliens pour empêcher démolition de sa maison, au motif que la famille de l’agresseur présumé ne devrait pas avoir à payer pour les actions de son père et de son mari. Mais Tsahal a procédé à la démolition, provoquant la colère de l’administration Biden, qui a promis de continuer à exprimer ses objections sur cette question.

Le site d’information Axios a rapporté mercredi que cette décision a conduit le président de la commission des Affaires Etrangères de la Chambre des représentants, Gregory Meeks, à téléphoner au ministre des Affaires Etrangères, Yair Lapid, pour critiquer Jérusalem pour cette démolition, qui a eu lieu alors que le législateur américain se trouvait en Israël à la tête d’une délégation du Congrès.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...