Tsahal rase la maison d’un membre du Hamas lié au meurtre des Henkin
Rechercher

Tsahal rase la maison d’un membre du Hamas lié au meurtre des Henkin

Zaid Ziyad Jamil Amr faisait partie de la cellule qui a tué en octobre le couple israélien devant ses enfants pendant une attaque à main armée en Cisjordanie

Naama et Eitam Henkin, assassinés dans une attaque à main armée en Cisjordanie le 1er octobre 2015. (Crédit : autorisation)
Naama et Eitam Henkin, assassinés dans une attaque à main armée en Cisjordanie le 1er octobre 2015. (Crédit : autorisation)

L’armée israélienne et la police des frontières ont démoli tôt mardi la maison de Naplouse de l’un des cinq membres de la cellule du Hamas qui a abattu en octobre Eitam et Naama Henkin.

« En accord avec les ordres politiques, nos forces et celles de la police des frontières, en coopération avec l’administration civile, ont détruit tôt ce matin la maison du terroriste Zaid Ziyad Jamil Amr à Naplouse », a déclaré l’armée dans un communiqué.

La maison a été complètement détruite, selon des médias locaux.

« Vers 6h30, ils [les Israéliens] ont envahi la maison […] et ont commencé à la détruire », a déclaré le père d’Amr. Ils ont fait tomber les murs intérieurs pour rendre le logement inhabitable, sans recourir aux explosifs comme ils le font dans d’autres circonstances, pour ne pas endommager l’immeuble entier.

La démolition a eu lieu après le rejet par la Haute cour de justice le mois dernier d’une demande pour empêcher l’Etat de détruire la maison.

Le couple Henkin a été abattu pendant qu’ils étaient en voiture près de l’implantation d’Itamar en Cisjordanie, le 1er octobre 2015. Leurs quatre jeunes enfants – le plus âgé a neuf ans – étaient à l’arrière et ont été témoins des meurtres mais n’ont pas été blessés. Quatre jours après, l’armée israélienne avait arrêté une cellule terroriste de cinq hommes du Hamas pour l’attaque.

Le véhicule dans lequel Naama et Eitam Henkin ont été assassinés dans un attentat terroriste près de l'implantation d'Itamar en Cisjordanie, le jeudi 1er octobre 2015 (Photo: Autorisation United Hatzalah)
Le véhicule dans lequel Naama et Eitam Henkin ont été assassinés dans un attentat terroriste près de l’implantation d’Itamar en Cisjordanie, le jeudi 1er octobre 2015 (Photo: Autorisation United Hatzalah)

Le mois dernier, la Haute cour a arrêté la démolition des maisons de deux Palestiniens suspectés d’avoir jouer un rôle dans l’attaque. Le juge Noam Silber a établi que les deux suspects, qui étaient membres de l’équipe du Hamas, n’étaient pas directement impliqués dans l’attaque, mais uniquement dans sa planification et son financement.

La cour a cependant rejeté une demande similaire pour empêcher la démolition de la maison d’Amr, âgé de 26 ou 27 ans, donnant à l’Etat son feu vert pour la détruire.

Devant les violences, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a décidé d’accélérer les démolitions des maisons d’auteurs d’attentats. La mesure a été critiquée par des associations de défense des droits de l’Homme, alors que Jérusalem dit que cette mesure controversée est cruciale pour dissuader le terrorisme.

Des milliers de personnes assistent aux funérailles de Naama et Eitam Henkin le 2 octobre à Jérusalem (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Des milliers de personnes assistent aux funérailles de Naama et Eitam Henkin le 2 octobre à Jérusalem (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

En décembre, l’armée israélienne avait rasé la maison de Ragheb Ahmed Mohammed Aluya, le chef de la cellule du Hamas qui a tué les Henkin. L’armée a déclaré qu’Aluya était le cerveau de l’attaque, avait recruté le reste de la cellule, dirigé leurs activités et fourni les armes utilisées. Amr avait repéré les lieux de l’attaque et s’était assuré que la route était libre pour le commando, a indiqué l’armée israélienne mardi.

Les procès de cette affaire sont en cours.

L’AFP a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...