Rechercher

Ukraine: un rabbin qui abrite 35 personnes sous sa synagogue lance un appel à l’aide

Yisroel Silberstein explique que l'approvisionnement en nourriture ne passe plus, que des maisons juives ont été touchées, et que les ponts de la ville ont été bombardés ou minés

Des membres de la communauté juive de Chernigov rassemblés dans le sous-sol de la synagogue pendant l'invasion russe de l'Ukraine, en février 2022. (Crédit : autorisation)
Des membres de la communauté juive de Chernigov rassemblés dans le sous-sol de la synagogue pendant l'invasion russe de l'Ukraine, en février 2022. (Crédit : autorisation)

L’unique rabbin de Tchernihiv, une ville située au nord-est de Kiev, près de la frontière avec la Biélorussie et la Russie, a lancé un appel à l’aide au monde juif dimanche pour aider sa communauté et 16 autres en Ukraine à éviter ce qu’il a décrit comme une crise humanitaire en développement.

Le rabbin Yisroel Silberstein, un rabbin Habad originaire de Crown Heights à Brooklyn, a déclaré au Times of Israël que les membres de sa communauté n’avaient que peu de nourriture et manquaient de fournitures de base telles que des sacs de couchage.

Quelque 35 personnes sont réfugiées dans le sous-sol de la synagogue, a-t-il dit.

« Nous avons une mère avec un fils en situation de handicap qui a subi une opération de la colonne vertébrale il y a quelques semaines. Maintenant, il est réfugié dans le sous-sol avec tous les autres », a-t-il dit.

Dix-sept autres personnes, dont sa femme et neuf de ses dix enfants, sont réfugiées dans le sous-sol de sa maison, a-t-il ajouté.

Les hommes de 18 à 60 ans ayant été appelés à se battre, la plupart des réfugiés sont des femmes et des enfants.

Le rabbin Chabad Yisroel Silberstein sur une photo d’archive de 2009. (Crédit : autorisation/JTA)

« Au cours des dernières heures, la maison d’un membre de la communauté, qui est maintenant sans abri, a été directement touchée. Il est venu s’abriter à la synagogue », a déclaré Silberstein.

« Il y a d’autres familles dont les fenêtres ont été soufflées ou dont les maisons ont subi d’autres dommages.

« Les gens sont à court de nourriture et de fournitures. Nous sommes au bord d’une crise humanitaire. Nous avons commandé de la nourriture il y a dix jours, mais elle n’est pas arrivée à temps à cause des combats », a-t-il déclaré.

« Nous avons besoin de nourriture, de sacs de couchage, de chauffage. Nous avons organisé une campagne pour aider à soutenir les communautés en première ligne. »

Silberstein et les rabbins de 16 autres communautés ont créé un site web, pour collecter des fonds, a-t-il dit.

« C’est une initiative locale. Les communautés sont réparties dans tout le pays, de Mariupol à Lviv », a-t-il précisé.

La maison d’un membre de la communauté juive de Chernihiv endommagée lors de l’attaque de la Russie contre l’Ukraine en février 2022. (Crédit: autorisation)

Quand on lui a demandé si Hesed, le réseau de charité du Joint Jewish Distribution Committee pouvait contribuer, M. Silberstein a répondu : « Hesed s’est adressé à nous. C’est nous qui gérons la crise humanitaire à ce stade. Nous pouvons nourrir 30 ou 50 personnes pendant quelques jours. »

« Mais nous n’avons pas assez de couvertures, de sacs de couchage, d’argent pour acheter de la nourriture à long terme. Il pourrait s’écouler des semaines avant que les réserves de nourriture ne soient approvisionnées dans les magasins. Les lignes de distribution ont été coupées », a-t-il ajouté.

« Je viens de parler avec un ami qui a une ferme laitière à l’extérieur de la ville. Il jette sept tonnes de lait par jour parce que personne ne peut venir à lui. Il supplie les gens de juste venir avec des camions pour prendre le lait. »

Chernihiv, également connue sous le nom de Chernigov, est une ville d’environ 300 000 habitants et aussi une grande région, a expliqué Silberstein, estimant à 3 500 le nombre de résidents juifs.

 » À notre connaissance, très peu de Juifs sont partis », a-t-il dit. « On ne croyait pas qu’une telle chose puisse arriver. Maintenant, on ne peut plus partir. Nous sommes encerclés par les forces russes dans la ville. Les ponts et toutes les routes d’entrée et de sortie de la ville sont minés ou ont été détruits.

« Nous demandons aux Juifs du monde entier de se mobiliser. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...