Un ado palestinien jugé coupable du meurtre de Dafna Meir
Rechercher

Un ado palestinien jugé coupable du meurtre de Dafna Meir

Une cour militaire a jugé que Morad Bader Abdullah Adais avait tué en janvier la mère de six enfants dans sa maison en Cisjordanie

Dafna Meir et son mari Natan Meir, photo non datée. (Crédit : capture d'écran Facebook)
Dafna Meir et son mari Natan Meir, photo non datée. (Crédit : capture d'écran Facebook)

Une cour militaire a jugé coupable mardi Morad Bader Abdullah Adais, Palestinien de 16 ans, du meurtre en janvier de Dafna Meir, Israélienne et mère de six enfants.

Adais a été jugé coupable de meurtre et de possession illégale d’une arme blanche.

Il avait été arrêté dans le village de Beit Amra, en Cisjordanie, le 19 janvier, deux jours après avoir tué Meir dans l’implantation juive voisine d’Otniel. Il a avoué le meurtre.

Il avait été inculpé en février pour avoir tué la mère de six enfants de 38 ans dans l’entrée de sa maison, située au sud de Hébron.

Adais était entré dans la maison de Meir et l’avait tuée avant de fuir les lieux. Trois des enfants de Meir étaient présents quand elle a été tuée, et l’une, Renana, 17 ans, avait donné aux forces de sécurité une description du tueur.

Morad Bader Abdullah Adais, arrêté le 17 janvier 2016 pour le meurtre de Dafna Meir (Crédit : Autorisation)
Morad Bader Abdullah Adais, arrêté le 17 janvier 2016 pour le meurtre de Dafna Meir (Crédit : Autorisation)

L’enquête a indiqué qu’Adais avait attendu que Meir sorte par la porte de devant puis l’avait attaquée, « plongeant le couteau dans son estomac ».

Il a ensuite essayé de reprendre l’arme pour attaquer les enfants de Meir, mais elle s’est battue contre lui et l’a empêché de le faire, le forçant ainsi à fuir les lieux.

Selon l’acte d’inculpation, après avoir fui Otniel, Adais est rentré chez lui, a lavé le sang de ses bras et a regardé un film avec sa famille.

Meir, qui avait été adoptée quand elle était adolescente, travaillait comme infirmière au département de neurochirurgie du centre médical Soroka de Beer Sheva. Elle était aussi conseillère pré-maritale pour les futures mariées.

Avant son attaque mortelle, Adais avait regardé « des programmes de télévision palestiniens qui décrivaient Israël ‘tuer de jeunes Palestiniens’ », avait déclaré un communiqué de l’agence de sécurité du Shin Bet après son arrestation.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...