Rechercher

Un adolescent de Tel Aviv arrêté pour avoir violé plusieurs jeunes filles

Au cours de l'année scolaire précédente, 4 653 élèves ont été victimes d'agressions sexuelles, dont plus de 2 000 ont été commises par d'autres élèves

Illustration : une salle de classe. (Crédit : Pixabay)
Illustration : une salle de classe. (Crédit : Pixabay)

Un élève de 15 ans d’un lycée d’élite de Tel Aviv a été arrêté jeudi, soupçonné de plusieurs agressions sexuelles contre des étudiantes, dont au moins un viol présumé.

L’arrestation a eu lieu après deux jours de couverture médiatique de l’affaire, qui a été rapportée pour la première fois par la station de radio 103FM.

La police aurait reçu au moins six plaintes contre le suspect, la plus récente datant de mercredi. Les enquêteurs pensent qu’il y a plusieurs autres incidents pour lesquels ils n’ont pas encore reçu de plaintes, selon les comptes-rendus.

Les victimes proviendraient de trois écoles distinctes, bien qu’aucun des incidents ne se soit produit dans l’établissement. Au moins une des victimes serait scolarisée dans l’école du suspect.

Le suspect aurait attiré ses victimes à un endroit où il a pu les empêcher de sortir et les a ensuite violées, selon le site d’information Maariv.

De nombreux autres détails de l’affaire sont couverts par un embargo émis par le tribunal de première instance de Tel Aviv.

Un incident s’est produit en janvier dernier et la police cherche à savoir si le personnel de l’école était au courant de ce qui se passait.

Le suspect a été transféré d’une autre école après une précédente accusation de viol qui n’a pas été signalée à la police ni divulguée au nouvel établissement. Selon certaines informations, le personnel de la première école n’était pas non plus au courant de l’accusation, bien que le suspect ait déjà eu des problèmes avec la consommation d’alcool et de tabac à l’école.

Le viol présumé dans la première école n’a été révélé que lorsqu’une étudiante a partagé son expérience avec un enseignant. Elle a apparemment été incitée à le faire après avoir entendu parler récemment d’autres agressions présumées commises par l’étudiant.

Un autre incident concernerait une agression lors d’une soirée arrosée dans une maison privée il y a deux semaines, quelques jours avant Hanoukka. Une plainte concernant cet incident a été déposée auprès de la police, ce qui a conduit à l’ouverture d’une enquête sous couverture.

Dans une déclaration, le ministère de l’Éducation a indiqué que des agents du ministère fournissaient une aide psychologique professionnelle à une victime et que d’autres conseillers seraient envoyés à l’école même.

Au cours de l’année scolaire précédente, 4 653 élèves ont été victimes d’agressions sexuelles, dont plus de 2 000 ont été commises par d’autres élèves, selon les informations de la Treizième chaîne. Au moins 163 de ces cas ont été classifiés comme viols.

Yifat Shasha-Biton, membre de la Knesset, assiste à la commission de l’éducation, de la culture et des sports, le 15 juillet 2019. (Hadas Parush/Flash90)

Mercredi, la ministre de l’Éducation Yifat Shasha-Biton a annoncé un programme visant à lutter contre la violence dans les écoles. Le ministère de l’Éducation a alloué environ 438 millions de NIS au programme, dont environ 30 millions de NIS seront consacrés au conseil dans les écoles primaires et secondaires.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...