Un ambassadeur d’Argentine conspué après un tweet nazi
Rechercher

Un ambassadeur d’Argentine conspué après un tweet nazi

Pedro Von Eyken a supprimé son compte Twitter après avoir écrit que lui, "fils d'officier allemand de la Seconde Guerre mondiale", saluait l'armée argentine

L'ambassadeur d'Argentine en Haïti Pedro Von Eyken. (Crédit : Facebook)
L'ambassadeur d'Argentine en Haïti Pedro Von Eyken. (Crédit : Facebook)

BUENOS AIRES, Argentine — L’ambassadeur d’Argentine en Haïti a glorifié les nazis dans un tweet où il saluait l’armée du pays à l’occasion de la Journée de l’armée nationale, suscitant la colère des institutions juives et d’un parlementaire local.

Le 29 mai, Pedro Von Eyken a en effet rendu hommage à l’armée argentine sur Twitter en ces termes : « Aujourd’hui, c’est la Journée de l’armée argentine, celle du Général José de San Martín et de nombreux autres qui ont fait sa gloire et son honneur. Créée il y a plus de 200 ans, elle a connu beaucoup plus de moments illustres que d’épisodes controversés. Fils d’un officier allemand pendant la Seconde Guerre mondiale, je rends hommage à l’armée en ce jour ».

L’évocation de l’armée allemande pendant la Deuxième Guerre mondiale et sa comparaison avec celle de l’Argentine a mis en colère des organisations juives.

Dans un communiqué, l’Organisation sioniste argentine (OSA), a fait part de son « étonnement » quant à la comparaison « avec l’armée ayant causé la mort, la destruction et le racisme dans toute l’Europe, en tuant six millions de juifs dans les camps de la mort ».

L’OSA a clarifié le rôle du général San Martin, « qui a libéré trois pays », à savoir l’Argentine, le Chili et le Pérou.

Dimanche, la Délégation des associations juives argentines (DAIA) a déclaré qu’il était « indéfendable qu’un ambassadeur d’une démocratie compare le régime nazi qui a assassiné six millions de juifs durant la Shoah » à San Martin, qui dirigeait une « armée libertaire ».

Le parlementaire argentin Waldo Wolff, membre du parti Cambiemos (Changeons) siégeant dans la coalition gouvernementale, a annoncé qu’il demandera des explications au ministère des Affaires étrangères, car le tweet « semble célébrer un régime qui a porté des valeurs qui ne correspondent pas à celles de notre république ».

L’ambassadeur aux 35 ans de carrière diplomatique a immédiatement clôturé son compte Twitter après le scandale. Il a représenté l’Argentine en Allemagne, à Cuba et en Finlande. Il a été nommé ambassadeur en Haïti en 2017.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...