Israël en guerre - Jour 201

Rechercher

Un ambassadeur d’Argentine conspué après un tweet nazi

Pedro Von Eyken a supprimé son compte Twitter après avoir écrit que lui, "fils d'officier allemand de la Seconde Guerre mondiale", saluait l'armée argentine

L'ambassadeur d'Argentine en Haïti Pedro Von Eyken. (Crédit : Facebook)
L'ambassadeur d'Argentine en Haïti Pedro Von Eyken. (Crédit : Facebook)

BUENOS AIRES, Argentine — L’ambassadeur d’Argentine en Haïti a glorifié les nazis dans un tweet où il saluait l’armée du pays à l’occasion de la Journée de l’armée nationale, suscitant la colère des institutions juives et d’un parlementaire local.

Le 29 mai, Pedro Von Eyken a en effet rendu hommage à l’armée argentine sur Twitter en ces termes : « Aujourd’hui, c’est la Journée de l’armée argentine, celle du Général José de San Martín et de nombreux autres qui ont fait sa gloire et son honneur. Créée il y a plus de 200 ans, elle a connu beaucoup plus de moments illustres que d’épisodes controversés. Fils d’un officier allemand pendant la Seconde Guerre mondiale, je rends hommage à l’armée en ce jour ».

L’évocation de l’armée allemande pendant la Deuxième Guerre mondiale et sa comparaison avec celle de l’Argentine a mis en colère des organisations juives.

Dans un communiqué, l’Organisation sioniste argentine (OSA), a fait part de son « étonnement » quant à la comparaison « avec l’armée ayant causé la mort, la destruction et le racisme dans toute l’Europe, en tuant six millions de juifs dans les camps de la mort ».

L’OSA a clarifié le rôle du général San Martin, « qui a libéré trois pays », à savoir l’Argentine, le Chili et le Pérou.

Dimanche, la Délégation des associations juives argentines (DAIA) a déclaré qu’il était « indéfendable qu’un ambassadeur d’une démocratie compare le régime nazi qui a assassiné six millions de juifs durant la Shoah » à San Martin, qui dirigeait une « armée libertaire ».

Le parlementaire argentin Waldo Wolff, membre du parti Cambiemos (Changeons) siégeant dans la coalition gouvernementale, a annoncé qu’il demandera des explications au ministère des Affaires étrangères, car le tweet « semble célébrer un régime qui a porté des valeurs qui ne correspondent pas à celles de notre république ».

L’ambassadeur aux 35 ans de carrière diplomatique a immédiatement clôturé son compte Twitter après le scandale. Il a représenté l’Argentine en Allemagne, à Cuba et en Finlande. Il a été nommé ambassadeur en Haïti en 2017.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.