Rechercher

Un Américain condamné pour avoir volé une association pour Israéliens handicapés

Stuart Nitzkin, ex-directeur des Amis américains du Centre sportif israélien pour les handicapés, a été condamné après avoir utilisé à titre privé 831 000 dollars détournés

Ido Shkuri, joueur de l'équipe de handibasket d'Israël, lance un coup franc durant les Maccabiades à Jérusalem, le 9 juillet 2017. (Crédit : Luke Tress/Times of Israel)
Ido Shkuri, joueur de l'équipe de handibasket d'Israël, lance un coup franc durant les Maccabiades à Jérusalem, le 9 juillet 2017. (Crédit : Luke Tress/Times of Israel)

Stuart Nitzkin, 45 ans, originaire de la banlieue de Chicago, est l’ancien directeur de l’association des Amis américains du Centre sportif israélien pour les handicapés. La semaine dernière, l’homme a été condamné à 3 ans et demi de prison pour avoir volé plus de 831 000 dollars à l’organisation caritative pour les enfants israéliens handicapés qu’il gérait. Il avait ensuite dépensé l’argent pour se payer des parties de golf, des vacances de luxe et des billets pour des matchs de la NBA.

« C’était juste de la cupidité. C’était une tentative pour vivre une vie que vous ne pouviez pas vous permettre », lui a affirmé Sara Ellis, juge de district américaine.

Nitzkin, qui a mené l’arnaque de 2011 à 2016, avait plaidé coupable de fraude. Il soumettait de fausses factures et reçus dans le cadre de son escroquerie.

Les avocats de Nitzkin, Adam et Barry Sheppard, avaient demandé au tribunal un sursis probatoire. Ils avaient écrit dans une note de service avant l’audience que Nitzkin avait collecté plus de 11 millions de dollars pour l’association caritative et que les contributions avaient bondi avec lui à sa direction.

Sheri Mecklenburg, procureure assistante, a elle demandé une longue peine de prison, soulignant dans sa note le mal que Nitzken avait fait en volant son association caritative.

« L’argent collecté par l’association devait servir non seulement pour des événements sportifs pour les enfants, mais aussi pour des fauteuils roulants, des piscines thérapeutiques et d’autres équipements d’adaptation », a écrit Mecklenburg. Nitzkin « a répété à plusieurs reprises qu’il ne ‘ferait jamais de mal aux enfants’, mais c’est exactement ce qu’il a fait ».

Basé à Ramat Gan, le Centre sportif israélien pour les handicapés propose des cours d’athlétisme, de la rééducation et bien d’autres activités à quelque 2 500 enfants, selon son site Internet. Plusieurs anciens élèves du centre ont participé aux Jeux paralympiques et à d’autres événements sportifs majeurs.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...