Un an de prison pour le frère du terroriste de Barkan
Rechercher

Un an de prison pour le frère du terroriste de Barkan

Ashraf Na’alowa a tue deux Israéliens en octobre 2018 ; une altercation a éclaté entre la famille d'une victime et les avocats de l'accusé

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Le frère du terroriste palestinien qui a tué deux Israéliens au parc industriel de Barkan, au nord de la Cisjordanie, a été condamné à un an de prison mercredi, pour n’avoir pas stoppé cette attaque meurtrière.

Après l’audience, une petite altercation a éclaté entre la famille de l’une des victimes et les avocats dans le tribunal militaire de Cisjordanie. Des vidéos de la scène montrent que des soldats ont été sollicités pour éviter que l’altercation ne dégénère.

Le 7 octobre, Ashraf Naalowa, un électricien qui travaillait dans une usine du parc industriel de Barkan, s’est rendu sur son lieu de travail muni d’un pistolet et a pris en otages plusieurs de ses collègues, et ligoté Kim Levengrond Yehezkel.

Pendant l’attaque, il a tué par balles Yehezkel, 29 ans, et Ziv Hajbi, 35 ans. Une autre Israélienne avait été grièvement blessée.

Ashraf Walid Suleiman Naalowa, un Palestinien soupçonné d’avoir perpétré un attentat terroriste meurtrier le 7 octobre 2018 dans la zone industrielle de Barkan au nord de la Cisjordanie. (Crédit : autorisation)

Ashraf était en fuite pendant deux mois, avant d’être abattu dans un raid le 13 décembre à Naplouse, par une unité d’élite anti-terrorisme. Les services de sécurité du Shin Bet avaient déclaré que Naalowa, originaire du village de Shuweika, près de Tulkarem en Cisjordanie, semblait préparer un second attentat.

Plus tôt cette année, Amjad Naalowa a été mis en examen par le tribunal militaire de Samarie pour avoir eu connaissance des projets d’attaque de son frère et n’avoir pas pris de mesures pour l’empêcher de les mettre à exécution ou n’en avoir pas informé les agences de sécurité palestiniennes ou israéliennes.

En mai, Wafa Naalowa, la mère du tueur, a été condamnée pour des accusations similaires.

Amjad Naalowa sera probablement libéré d’ici deux mois, car il a déjà passé les 10 derniers mois derrière les barreaux.

Kim Levengrond Yehezkel, 29 ans (à gauche) et Ziv Hajbi, 35 ans, tués dans un attentat terroriste dans la zone industrielle Barkan en Cisjordanie, le 7 octobre 2018 (Crédit : capture d’écran Facebook)

Durant l’audience de mercredi, la famille de Yehezkel a fustigé le juge qui a prononcé, selon eux, une condamnation trop légère.

« Il a tué ma fille, il ment », a crié la mère de Yehezkel.

Les avocats du groupe de défense Honenu, qui représentent la famille de Yehezkel, ont déclaré qu’un avocat palestinien de l’accusé a commencé à répondre à la famille, avant d’être escorté hors du tribunal.

L’équipes du Times of Israël a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...