Un bébé de huit jours infecté, le plus jeune malade du COVID-19 en Israël
Rechercher

Un bébé de huit jours infecté, le plus jeune malade du COVID-19 en Israël

Le garçon a été hospitalisé avec une forte fièvre à l'hôpital Wolfson à Holon, mais reste en bonne santé

Des médecins traitent un bébé à l'hôpital Wolfson à Holon en Israël, le 13 août 2018. ( Hadas Parush/Flash90 )
Des médecins traitent un bébé à l'hôpital Wolfson à Holon en Israël, le 13 août 2018. ( Hadas Parush/Flash90 )

Mardi, un bébé de huit jours a été diagnostiqué avec le coronavirus, devenant ainsi le plus jeune patient du COVID-19 en Israël.

L’enfant a été admis à l’hôpital Wolfson à Holon lundi avec une forte fièvre. Des tests ont permis d’établir qu’il avait été atteint par le virus, a indiqué l’hôpital.

Sa mère, qui ne présente aucun symptôme, a aussi été testée positive au COVID-19. Elle se trouvait avec lui dans une chambre isolée, a fait savoir l’établissement médical.

Des docteurs ont déclaré qu’ils étaient tous les deux en bonne santé.

Le bébé, originaire de la ville de Beit Shemesh, est né à l’hôpital Hadassah du Mont Scopus. L’endroit où il a été contaminé n’a pas été rapporté.

Mercredi matin, le nombre total de victimes de l’épidémie de coronavirus est grimpé à 126, a indiqué le ministère de la Santé.

Selon le dernier décompte du ministère, 12 200 personnes ont été infectées à travers le pays, avec une augmentation de 600 nouveaux cas en 24 heures. Le ministère de la Santé a indiqué que 176 personnes se trouvaient dans un état grave, dont 132 sous respirateur. 168 autres sont dans un état modéré, alors que la grande majorité présente des symptômes légers.

Le ministère a déclaré que 2 000 patients avaient guéri du virus.

Presque tous les patients décédés du COVID-19 en Israël étaient âgés et souffraient de problèmes médicaux sous-jacents, selon des responsables des hôpitaux. Le nouveau coronavirus s’est rapidement propagé dans des maisons de retraite du pays, entraînant des inquiétudes sérieuses pour la sécurité des résidents âgés.

Les experts ont mis en avant l’augmentation relativement lente du nombre de patients sous respirateur comme un élément potentiellement encourageant. Ils ont aussi souligné la hausse relativement lente du nombre de nouveaux cas.

Près de 127 000 personnes sont mortes du virus dans le monde.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...