Un important donateur américain escroqué par sa femme israélienne
Rechercher

Un important donateur américain escroqué par sa femme israélienne

Richard Rappaport, 77 ans, qui a récemment épousé une jeune femme qui a tenté de lui voler un million de $, est un donateur du KKL qui a financé le terrain de jeu couvert de Sdérot

Le philanthrope américain Richard Marc Rappaport à l'Independence Hall de Tel-Aviv, en juillet 2014. (Crédit : Facebook)
Le philanthrope américain Richard Marc Rappaport à l'Independence Hall de Tel-Aviv, en juillet 2014. (Crédit : Facebook)

Un philanthrope américain qui a été victime d’une tentative d’escroquerie d’un million de dollars par une jeune femme israélienne qui l’a récemment épousé est un donateur important pour des causes en Israël et a reçu en 2016 un prix du Jewish National Fund (JNF).

L’homme d’affaires de Tampa Richard Marc Rappaport, 77 ans, a épousé en août Lin Helena Halfon, 26 ans, originaire d’Israël. Halfon a été arrêtée au début du mois pour des accusations selon lesquelles elle aurait tenté d’encaisser près d’un million de dollars en chèques émis par lui.

Mme Halfon est accusée de blanchiment d’argent, de fraude organisée et d’exploitation d’une personne âgée. Lors de sa première comparution au tribunal, un juge a fixé sa caution à un million de dollars.

Le Tampa Bay Times a rapporté que lorsque Rappaport a été informé par les enquêteurs de ce que faisait sa femme, il a d’abord dit vouloir lui accorder le bénéfice du doute, selon un affidavit de mandat.

Il a dit qu’il ne voulait pas qu’elle soit expulsée vers son Israël natal. Lorsqu’on lui a demandé plus tard s’il se sentait victime de fraude et de vol, Rappaport a répondu « oui » aux enquêteurs, selon le mandat d’arrêt.

Une photo de Lin Helena Halfon prise lors de son arrestation à Tampa, en Floride, le 16 décembre 2019. (Bureau du shérif du comté de Hillsborough)

Halfon a dit aux enquêteurs qu’elle avait envoyé les chèques à sa sœur en Israël après une dispute avec Rappaport, mais qu’elle les faisait renvoyer, selon le Tampa Bay Times. La police avait été informée de la fraude présumée par un employé d’Amscot à Tampa qui avait refusé d’encaisser les chèques. Finalement, deux chèques d’une valeur totale d’environ 666 000 $ ont été encaissés par un homme d’Orlando au New Jersey.

La fille de Rappaport, Dayna Titus, a déclaré dans un affidavit d’arrestation que les membres de la famille n’étaient pas au courant du mariage.

« Titus pensait que Halfon escroquait Rappaport en raison de son âge », a écrit l’agent spéciale du FDLE Victoria Morris dans la déclaration sous serment.

L’avocat de Halfon, Todd Foster, a affirmé que le couple avait un mariage valide, disant : « Nous sommes impatients de présenter des faits supplémentaires pour clarifier la situation. »

At Pastas . Pleasanton , Ca.

פורסם על ידי ‏‎Richard Marc Rappaport‎‏ ב- יום רביעי, 17 בדצמבר 2014

Dans un blog du Times of Israel en 2014, Titus a écrit à propos de son père, disant que Rappaport « est allé en Israël pour la première fois à l’adolescence, peu après qu’Israël est devenu un État. Il est finalement devenu un donateur majeur du Fonds national juif et soutient de nombreux projets du Fonds national juif en Israël, y compris le terrain de jeu couvert de Sdérot, Aleh-Negev, et le lycée Alexander Muss ».

Titus a dit qu’elle avait suivi les traces de son père : « Après mon premier voyage en Israël, je me suis ‘investie’ moi-même dans ce pays étonnant en devenant membre du Sapphire Society avec le JNF, et maintenant je siège à mon conseil régional. Ce n’est pas seulement mon argent qui est en Israël – c’est mon cœur. »

Crazy fun on the wall in Sdirot Israel. . Indoor playground/ bomb shelter near Gaza

פורסם על ידי ‏‎Richard Marc Rappaport‎‏ ב- יום שלישי, 29 ביולי 2014

Rappaport et Titus sont tous deux venus en Israël pendant la guerre de Gaza de 2014 dans le cadre d’une « mission de solidarité » organisée par le JNF, car les villes de l’État juif étaient visées par des centaines de roquettes lancées quotidiennement par les terroristes de Gaza.

« Nous avons passé beaucoup de temps dans le sud, la partie d’Israël qui a été la plus touchée », écrivait Titus à l’époque. « Beer Sheva, Haluza, Ofakim, Shlomit, etc. Beaucoup de résidents de ces merveilleuses localités en démarrage n’ont pas d’abris ou en ont trop peu. Un jour, nous nous sommes portés volontaires dans une garderie du sud, pour faire des paquets pour les soldats et peindre le bâtiment de la garderie, et pendant que nous étions là, nous avons eu trois attaques de roquettes ».

פורסם על ידי ‏‎Richard Marc Rappaport‎‏ ב- יום שישי, 11 בנובמבר 2016

Rappaport est un passionné de cyclisme et a participé à de nombreux événements cyclistes en Israël. Son compte Facebook contient de nombreuses photos de ses visites dans l’État juif, notamment à Jérusalem, Tel Aviv, Sdérot et Beer Sheva.

En 2016, Rappaport a reçu le prix Tree of Life du JNF lors de son dîner annuel.

Dans sa courte biographie à son sujet, le JNF a écrit : « Un sioniste engagé, le distingué Richard Marc Rappaport de Tampa, s’est récemment rendu en Israël dans le cadre de la ‘mission de la feuille de route d’un milliard de dollars’ du JNF avec le Groupe de travail sur les handicaps, et il participera plus tard cette année à la Randonnée à vélo en Israël, un événement de cinq jours qui couvre tout le pays et profite au JNF et à d’autres organisations en Israël. Il est le président de Panther Medical, un distributeur national de matériel médical. Sa fille Dayna a hérité de son engagement envers Israël, en tant que membre de Sapphire Society du JNF et siège au conseil du JNF de San Francisco ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...