Rechercher

Un drone de Tsahal capturé par Lion’s Den, après s’être écrasé à Naplouse

La faction armée a déclaré examiner l'appareil ; l'armée a affirmé qu'il s'était écrasé en raison d'un dysfonctionnement technique et qu'aucune information sensible n'a été perdue

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Le drone militaire israélien qui s'est écrasé, à Naplouse, le 14 octobre 2022. (Autorisation)
Le drone militaire israélien qui s'est écrasé, à Naplouse, le 14 octobre 2022. (Autorisation)

Un drone militaire israélien s’est écrasé vendredi dans la ville de Naplouse, dans le nord de la Cisjordanie, a déclaré Tsahal.

Un groupe palestinien armé se faisant appeler « Lion’s Den » (« Fosse au lion ») a déclaré avoir capturé le quadcopter qui s’est écrasé dans la Vieille Ville de Naplouse, publiant des images de celui-ci démonté.

La faction a déclaré que ses membres examinaient l’appareil.

Le groupe, basé à Naplouse, a été créé ces derniers mois par des membres de divers groupes terroristes. Certains de ses membres étaient apparemment auparavant affiliés à la Brigade des martyrs d’Al-Aqsa et au Jihad islamique palestinien, entre autres.

Il a revendiqué de nombreuses fusillades dans la région de Naplouse ces derniers mois, dont une mardi qui a tué un soldat israélien.

Tsahal a déclaré que le drone s’était écrasé en raison d’un dysfonctionnement technique. Aucune information sensible n’a été perdue à la suite de l’accident et il n’y avait aucun risque que des renseignements soient obtenus à partir de l’appareil, a déclaré l’armée.

De petits modèles disponibles sur le marché, utilisés par Tsahal pour de simples missions de reconnaissance, se sont déjà écrasés au Liban et dans la bande de Gaza. Ces drones, qui sont relativement bon marché, s’écrasent ou sont abattus à une fréquence d’une fois tous les quelques mois.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...