Un émeutier palestinien abattu pendant qu’il jetait des engins explosifs à des soldats
Rechercher

Un émeutier palestinien abattu pendant qu’il jetait des engins explosifs à des soldats

Les forces de sécurité démolissaient la maison à Jérusalem Est d’un terroriste qui a tué deux Israéliens en octobre

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Des soldats israéliens détruisent la maison de Mesbah Abu Sabih, un Palestinien qui a tué deux Israéliens pendant une attaque à main armée à Jérusalem en octobre 2016, dans le quartier Kafr Aqab de Jérusalem Est, le 22 décembre 2016. (Crédit : unité des portes-paroles de l'armée israélienne)
Des soldats israéliens détruisent la maison de Mesbah Abu Sabih, un Palestinien qui a tué deux Israéliens pendant une attaque à main armée à Jérusalem en octobre 2016, dans le quartier Kafr Aqab de Jérusalem Est, le 22 décembre 2016. (Crédit : unité des portes-paroles de l'armée israélienne)

Un émeutier palestinien a été tué dans la nuit de mercredi à jeudi dans un quartier de Jérusalem Est lors de heurts avec des soldats israéliens. L’armée a indiqué qu’il avait été visé alors qu’il jetait des bombes sur les soldats, pendant une opération de démolition de la maison d’un terroriste.

Une porte-parole de l’armée a indiqué que des « suspects avaient lancé des engins explosifs contre les soldats, qui avaient répondu par des tirs, provoquant la mort de l’un d’eux ». Le ministère palestinien de la Santé l’a identifié comme Ahmad al-Kharoubi, 19 ans.

La porte-parole militaire a précisé que les soldats étaient venus détruire le domicile de Misbah Abu Sabih, à Kfar Aqab, un quartier de Jérusalem Est.

Alors que les troupes avançaient, elles ont été la cible de tirs et des engins explosifs improvisés leur ont été jetés dessus, a annoncé l’armée. Il n’y a pas eu de blessés parmi les forces de sécurité.

Mesbah Abu Sabih, le terroriste palestinien qui a mené une attaque à main armée et assassiné deux personnes le 9 octobre 2016 à Jérusalem, dans une photographie non datée au mont du Temple de Jérusalem. (Crédit: réseau social)
Mesbah Abu Sabih, le terroriste palestinien qui a mené une attaque à main armée et assassiné deux personnes le 9 octobre 2016 à Jérusalem, dans une photographie non datée au mont du Temple de Jérusalem. (Crédit: réseau social)

La destruction de l’appartement a consisté à démolir les murs et à sceller les entrées et les fenêtres.

Sabih, 39 ans, ancien habitant d’al-Ram, en Cisjordanie, a tué deux Israéliens et en a blessé six autres quand il a ouvert le feu sur des piétons près de la colline des munitions de Jérusalem. Il a finalement été abattu lors d’un échange de tirs avec la police.

Sabih aurait été connu des services de police comme terroriste présumé et membre du Hamas depuis plusieurs années. Il avait déjà purgé un an de prison pour incitation [à la violence] et devait, le jour de l’attentat, se présenter dans une prison israélienne pour y purger une peine de quatre mois pour avoir agressé un policier en 2013.

Levana Malihi, 60 ans, à gauche, et le policier Yosef Kirma, 29 ans, ont été tués pendant une attaque terroriste à Jérusalem, le 9 octobre 2016. (Crédit : porte-parole de la police israélienne)
Levana Malihi, 60 ans, à gauche, et le policier Yosef Kirma, 29 ans, ont été tués pendant une attaque terroriste à Jérusalem, le 9 octobre 2016. (Crédit : porte-parole de la police israélienne)

Dans les deux semaines précédant l’attaque, Sabih avait été arrêté et relâché cinq fois par la police, et avait été interdit de se rendre à Jérusalem Est pour un mois, avait annoncé l’agence de presse palestinienne Maan.

Beaucoup d’Israéliens, dont le député du Likud Yehuda Glick, ont accusé le système judiciaire israélien d’avoir échoué à empêcher l’attaque d’Abu Sabih.

L’AFP et l’équipe du Times of Israël ont contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...