Un enseignant retraité slovaque enseigne la Shoah à des adolescents Roms
Rechercher

Un enseignant retraité slovaque enseigne la Shoah à des adolescents Roms

Vladimir Spanik, non-Juif, raconte avoir enrôlé les adolescents Roms pour l’aider à nettoyer les cimetières juifs afin de leur enseigner ce "moment extrêmement douloureux"

Illustration : Pierres tombales vandalisées dans l'ancien cimetière juif de Námestovo, Slovaquie, en décembre 2019. (Autorisation : ZCN via JTA)
Illustration : Pierres tombales vandalisées dans l'ancien cimetière juif de Námestovo, Slovaquie, en décembre 2019. (Autorisation : ZCN via JTA)

JTA — Un militant qui tente de préserver les cimetières juifs en Slovaquie a recruté plusieurs adolescents Roms pour l’aider dans sa mission.

Vladimir Spanik, 73 ans, a impliqué les adolescents dans le nettoyage du cimetière juif de Vinodol, une ville située à environ 65 kilomètres à l’est de la capitale Bratislava, a rapporté l’agence de presse Reuters la semaine dernière. Spanik s’est porté volontaire pour motiver les adolescents à améliorer leur situation socio-économique.

« C’était en partie pour aider un vieil homme », a expliqué l’enseignant à la retraite, qui n’est ni Juif ni Rom. « Mais pour moi, l’essentiel est qu’ils apprennent la Shoah et le moment extrêmement douloureux qu’elle représente pour tant de Juifs et de Roms. »

L’un des adolescents, Franko Lakatos, a déclaré qu’une partie du travail consistait à creuser et à localiser des pierres tombales qui s’enfonçaient dans le sol meuble ou qui étaient envahies par les mauvaises herbes et les plantes grimpantes. L’absence de clôture autour de la plupart des cimetières juifs d’Europe de l’Est a longtemps contribué au vandalisme. En 2019, des dizaines de pierres tombales ont été détruites au cimetière juif de Námestovo en Slovaquie.

Le territoire que représente la Slovaquie d’aujourd’hui abritait environ 100 000 Juifs avant la Shoah. Aujourd’hui, la communauté juive locale compte environ 3 000 membres.

Les organisations juives de Slovaquie disposent de suffisamment de ressources pour préserver environ 150 cimetières juifs parmi les 750 dispersés dans ce pays, ont déclaré les dirigeants communautaires.

En plus d’environ six millions de Juifs, les nazis et leurs collaborateurs ont tué entre 200 000 et 500 000 Roms pendant la Seconde Guerre mondiale, selon le United States Holocaust Memorial Museum.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...