Israël en guerre - Jour 195

Rechercher

Un fragment de missile intercepté s’écrase dans un bassin d’enfants à Sderot

La famille a entendu le missile frapper leur maison, avant de tomber dans la cour ; la mère dit avoir plus de mal avec les dommages émotionnels que matériaux, et promet de rester

Un fragment de roquette qui a touché une maison à Sdeort, le 5 juillet 2023. (Crédit : Municipalité de Sderot - utilisé conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)
Un fragment de roquette qui a touché une maison à Sdeort, le 5 juillet 2023. (Crédit : Municipalité de Sderot - utilisé conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)

Un gros fragment de roquette a touché une maison de Sderot aux premières heures de la matinée de mercredi, s’écrasant sur une pataugeoire dans la cour, après l’interception par le système de défense antimissile du Dôme de fer, d’une volée de tirs en provenance de la bande de Gaza.

Il n’y a pas eu de blessés, mais le fragment a endommagé le toit de la maison ainsi que la piscine.

Neta Ohayon a déclaré à la Douzième chaîne qu’elle avait entendu le bruit lorsque les fragments de roquettes sont tombés sur le toit de sa maison, mais qu’elle ne s’était rendue compte de ce qui s’était passé que lorsqu’elle avait quitté sa maison au lever du jour.

Ohayon a indiqué que lorsque les sirènes d’alerte à la roquette ont retenti à Sderot, elle, son mari et leurs jumeaux de quatre ans endormis n’ont pas eu le temps d’atteindre leur abri renforcé avant que ne retentissent les détonations des premières interceptions du Dôme de fer.

« L’une des détonations était très forte, et c’était en fait un gros fragment qui a touché le toit de la maison et est immédiatement tombé dans la pataugeoire, causant des dégâts », a-t-elle déclaré.

« Nous ne savions pas que notre maison avait été touchée », a-t-elle ajouté.

On ignore pour l’instant si le fragment provient de la roquette ou s’il fait partie d’un intercepteur du Dôme de fer.

Ohayon dit s’être levée à 6 heures du matin et n’avoir constaté qu’à ce moment-là ce qui s’était passé.

« J’ai eu un choc. C’était ma plus grande crainte. Ça brise l’âme. Les dégâts sont moins importants, mais l’émotion… on ne sait pas quoi dire aux enfants », a-t-elle déclaré.

« On ne peut pas partir et déménager maintenant », a-t-elle ajouté, soulignant que la famille vivait dans la maison depuis moins de deux ans.

« Nous n’envisageons vraiment pas de quitter cette ville », a-t-elle ajouté.

Des groupes terroristes de la bande de Gaza ont tiré cinq roquettes sur Sderot et ses environs, qui ont toutes été interceptées par le Dôme de fer.

L’armée israélienne a riposté en frappant deux sites dans l’enclave côtière palestinienne, dirigée par le groupe terroriste du Hamas depuis 2007.

L’embrasement à Gaza intervient alors que s’achève une vaste opération militaire en Cisjordanie, avec le retrait de centaines de soldats israéliens de Jénine après 44 heures intenses de combats dans le camp de réfugiés palestiniens, bastion du terrorisme palestinien en Cisjordanie.

Les tirs de roquettes n’ont pas été revendiqués. Israël a déclaré qu’il tenait le Hamas, qui gouverne la bande de Gaza, pour responsable de toute attaque émanant du territoire, quel que soit le groupe à l’origine de l’attaque.

Ce tir de roquette était le premier en provenance de l’enclave côtière depuis le 14 mai, date qui marque la fin d’une flambée de violence de cinq jours entre Tsahal et le Jihad islamique dans la bande de Gaza.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.