Un hôpital israélien envoie une délégation en Zambie, touchée par le choléra
Rechercher

Un hôpital israélien envoie une délégation en Zambie, touchée par le choléra

L’hôpital Sheba apporte de l’aide dans le pays où 60 personnes sont mortes et 2 500 personnes ont été infectées lors de l'épidémie

Un membre de l'équipe israélienne envoyée en Zambie avec deux médecins et un ingénieur de l'eau, à Lusaka, le 8 janvier 2018 (Crédit : Autorisation de l'hôpital Sheba via JTA)
Un membre de l'équipe israélienne envoyée en Zambie avec deux médecins et un ingénieur de l'eau, à Lusaka, le 8 janvier 2018 (Crédit : Autorisation de l'hôpital Sheba via JTA)

JTA — Les professionnels médicaux d’Israël aident à traiter les victimes du choléra en Zambie, qui lutte contre une épidémie de choléra depuis le mois de septembre.

Une délégation de deux médecins et d’un ingénieur de l’eau de l’hôpital Sheba, le plus grand hôpital israélien, est arrivée vendredi dans le pays d’Afrique.

Plus de 60 personnes en Zambie sont mortes du choléra et plus de 2 500 auraient été infectées depuis le mois septembre, date à laquelle la maladie a commencé à se propager.

Sheba, qui est situé à Ramat Gan, a déclaré qu’Israël était le premier pays à envoyer une équipe médicale en Zambie.

Après avoir évalué la situation, la délégation a précisé au gouvernement zambien où les puits d’eau contaminés se trouvaient dans un quartier de la capitale Lusaka, a annoncé mardi à Lusaka le Dr Elhanan Bar-On, directeur du centre israélien de la médecine des catastrophes et de l’intervention humanitaire de Sheba.

Le Dr Elhanan Bar-On examine un patient à Lusaka, en Zambie, le 8 janvier 2018 (Crédit : Autorisation de l’hôpital Sheba via JTA)

Une deuxième délégation, composée de deux médecins, de deux infirmières et d’un technicien de laboratoire, devrait arriver jeudi pour aider les professionnels médicaux locaux à traiter les patients et à mettre en place un laboratoire pour faciliter le diagnostic du choléra.

À Lusaka, le marché principal, les écoles et les églises ont tous été fermés pour freiner la propagation de la maladie. Dimanche, le gouvernement a également annoncé la mise en place d’un couvre-feu.

La maladie, qui provoque une diarrhée abondante qui dans certains cas peut conduire à une déshydratation sévère en quelques heures, a eu un impact sévère dans le pays, a déclaré Bar-On.

« La fermeture du marché cause un problème économique majeur, à la fois au niveau macro et définitivement [au niveau micro]. Les agriculteurs ne peuvent pas vendre leurs produits, les commerçants sur le marché sont fondamentalement au chômage », s’est inquiété Bar-On.

Le directeur général de Sheba, le Dr Yitzhak Kreiss, a déclaré mardi que le centre espérait aider autant de personnes que possible.

« L’expertise et les tactiques médicales innovantes employées par nos experts sont aujourd’hui consacrées à aider la population zambienne et à sauver autant de vies que possible de la tragique épidémie de choléra », a déclaré M. Kreiss dans un communiqué.

« L’objectif de l’hôpital Sheba, qui fait écho à l’éthique d’Israël, est de sauver des vies et avoir un impact global positif. »

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a plaidé pour un rapprochement avec les pays africains. Le dirigeant israélien a récemment fait sa troisième visite sur le continent en un an et demi, où il a rencontré des dirigeants de 10 pays, dont la Zambie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...